Limiter le nombre de douches peut-il nous aider à préserver l'environnement ?

© PIXABAY

L'urgence climatique repose la question des dépenses des ressources sur Terre. Quel modèle l'Homme doit-il adopter pour réduire son impact sur la planète ? Il est recommandé de trier ses déchets, baisser le chauffage ou encore laisser sa voiture au garage pour prendre les transport en commun et faire du covoiturage. Mais ne faudrait-il pas également réduire le nombre de douches hebdomadaires ?

Bon pour la santé dans certains cas

L'Obs s'est penché sur la question. Et il s'avère qu'en plus d'être une bonne chose pour l'environnement, limiter le nombre de douches est dans certains cas bon pour la santé. "Se doucher moins aide à renforcer votre système immunitaire en laissant vivre sur votre peau des bactéries qui combattent les maladies", détaille la docteure Lucy Chen, de l’institut dermatologique Riverchase aux États-Unis, citée par le magazine.

Des bienfaits qui ont des limites : tout est une question d'équilibre. "Le mélange de sueur et de bactéries provoque des odeurs corporelles et de la saleté et ensuite vous avez de l’acné, des points noirs, des pores bouchés… L’accumulation de cellules mortes peut irriter la peau et elle va être sèche et vous démanger", nuance-t-elle.

"Limiter à cinq minutes avec de l'eau chaude, mais pas trop"

Que disent les chiffres à ce sujet ? Une enquête menée par l'Ifop pour la société Diogène France et parue début 2020 révèle que seulement trois Français sur quatre procèdent à une toilette complète quotidienne, avec précisément 81% des femmes et...


Lire la suite sur Europe1