Comment limiter le gaspillage alimentaire ?

Brut.

"Si le gaspillage alimentaire était un pays, ça serait le 3ème émetteur de CO2 au monde", rappelle Julien Vidal. L'auteur de "Ça commence par moi" donne à Brut quelques astuces pour limiter un tel gaspillage.

Dans un premier temps, avant de faire ses courses, il est préférable de bien prendre le temps de faire des recettes avant d'acheter ce dont on a besoin. Cela évite de trop acheter. Julien Vidal rappelle que lorsqu'il s'agit de légumes bio, il est possible de cuisiner avec la peau. "Il y a plein de choses qu'on peut faire avec des épluchures."

Lutter contre le gaspillage chez soi

Ensuite, il faut savoir faire la différence entre la DLC et la DDM. "À consommer de préférence" est une date de durabilité minimale (DDM) quand la DLC est une date limite de consommation. La date de durabilité minimale veut dire que même quand la date est dépassée, c'est encore bon pour être mangé. Pour limiter le gaspillage alimentaire, Julien Vidal conseille également de regarder régulièrement ce qu'il y a au fond de nos placards pour bien vérifier les dates de péremption. Enfin, certaines villes en France proposent des frigos solidaires qui permettent de donner des aliments non-consommés.

Lutter contre le gaspillage dans les commerces

La lutte contre le gaspillage se passe également au restaurant et dans les supermarchés. "Quand on a les yeux plus gros que le ventre, on (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi