La limite des +1,5 °C de réchauffement sera probablement atteinte ou dépassée d'ici 5 ans !

Selon un nouveau rapport choc de l'Organisation Météorologique Mondiale, organisme de l'ONU, il y a 50 % de risques pour que la hausse des températures atteigne ou dépasse les +1,5 °C comparée à celle des niveaux préindustriels. Cette annonce, rendue publique le lundi 9 mai, fait effet de choc dans la communauté scientifique internationale car ce risque était estimé à zéro dans le rapport de 2015. Rappelons que l'Accord de Paris avait fixé comme objectif le seuil de +2 °C de réchauffement à ne pas dépasser d'ici la fin du siècle, en essayant au maximum de le limiter à +1,5 °C : ces 1,5 °C ne devraient donc pas être atteints d'ici 2100, mais peut-être d'ici 2026 selon l'OMM !

Un réchauffement marqué malgré l'influence de La Niña

En 2021, la hausse des températures avait déjà atteint +1,1 °C et certains organismes estiment qu'elle a déjà atteint +1,2 °C en 2022. Cette hausse s'est produite alors qu'au cours des deux dernières années, la météo d'une grande partie du monde a été influencée par le phénomène climatique La Niña : ce refroidissement d'une partie des eaux du Pacifique a en général pour conséquence une légère baisse de la température globale. On peut donc penser que la hausse mondiale qui s'est produite a été atténuée par La Niña. Ce phénomène qui se produit par phases d'un à trois ans, sera suivi de son homologue chaud, El Niño, probablement en milieu d'année ou fin d'année 2023. El Niño accentuera alors la hausse des températures qui s'opère déjà avec le changement climatique. L'année 2016, la plus chaude jamais enregistrée à l'échelle du Globe, s'était produite dans un contexte climatique marqué par El Niño. Voilà pourquoi le seuil des +1,5 °C sera probablement atteint ou dépassé d'ici 5 ans, avec la conjonction du réchauffement climatique et du retour d'El Niño.

 La Niña se caractérise par un refroidissement d'une partie de l'océan Pacifique et cela affecte le climat mondial. @NOAA
La Niña se caractérise par un refroidissement d'une partie de l'océan Pacifique et cela affecte le climat mondial. @NOAA

Entre 2022 et 2026, l'accentuation des extrêmes

L'OMM précise que l'année...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles