Limitation à 80 km/h : 40 millions d'automobilistes publie un rapport contesté sur l'expérimentation

Thomas Baïetto
L'association, opposée à la limitation à 80 km/h, a présenté un bilan très critique, mardi 13 février, sur un essai de la mesure mené à partir de 2015. Une version des faits à prendre "avec beaucoup de circonspection", estime une autre association, Prévention routière, favorable à la baisse de vitesse.

"Le bilan que le gouvernement voulait garder secret." Dans un dossier mis en ligne mardi 13 février et relayé par Le Point, l'association 40 millions d'automobilistes dresse son propre bilan de l'expérimentation de la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. "Les chiffres présentés dans le présent bilan démontrent que la baisse de la limitation de vitesse n’a en rien permis de réduire la mortalité routière sur ces axes", assène l'association, opposée à la mesure décidée début janvier par le gouvernement.

Ce bilan de l'association porte sur une expérimentation lancée en 2015. A l'époque, Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, avait décidé d'expérimenter la limitation de la vitesse sur trois tronçons accidentogènes : 13 km sur la RN 57 entre Vesoul et Rioz, 55 km sur la RN 151 entre Auxerre et La Charité-sur-Loire, 18 km sur la RN 7 entre Crozes et Hermitage-Valence. Cette expérimentation a débuté en juillet 2015 et s'est achevée en juillet 2017.

L'association "demande au gouvernement de renoncer"

Selon les chiffres compilés par l'association, il y a eu 18 accidents sur ces tronçons entre juillet 2015 et décembre 2016, pour 20 blessés légers, 20 hospitalisés et 3 morts. Sur la même période de temps, entre janvier 2014 et juin 2015, le bilan est de 22 accidents, pour 7 blessés légers, 29 blessés hospitalisés et 3 morts. "La baisse de la limitation de vitesse n’a pas permis de réduire la mortalité (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi