L'imam marocain Hassan Iquioussen en passe d'être expulsé de Belgique

AFP - FRANCOIS LO PRESTI

L'imam marocain Hassan Iquioussen, exilé cet été en Belgique pour échapper à une mesure d'expulsion depuis la France vers le Maroc, a été en placé ce mardi soir dans un centre de rétention belge en vue d'un éloignement du territoire. Cette décision est jugée « scandaleuse » par ses avocats.

Du terrain judiciaire, le dossier s'est déplacé sur celui de l'administration, le gouvernement belge relevant que l'imam est en séjour irrégulier en Belgique et n'a pas vocation à y rester. Le projet d'expulsion, annoncé ce mercredi par la secrétaire d'État belge à l'Asile et la Migration, Nicole de Moor, fait suite au refus, répété mardi par la justice belge, de remettre l'imam à la justice française en vertu d'un mandat d'arrêt européen.

Les avocats du prédicateur de 58 ans arguaient que l'infraction reprochée en France - « soustraction à l'exécution d'une mesure d'éloignement »- n'existait pas en droit belge, ce qui est une condition pour qu'un mandat d'arrêt européen puisse être exécuté. Le tribunal de Tournai, fin octobre, puis la cour d'appel de Mons, ce mardi 15 novembre, leur avaient donné raison.

Sur Twitter, elle a accusé l'administration belge de l'immigration de « s'être entendue avec le parquet » pour que le dossier prenne la voie administrative.

« Propos incitant à la haine »

(Avec AFP)


Lire la suite sur RFI