L'imam Hassan Iquioussen a été expulsé vers le Maroc par la Belgique

© Kenzo TRIBOUILLARD / AFP

Les autorités belges ont annoncé vendredi l'expulsion vers le Maroc de l'imam marocain Hassan Iquioussen. L'avocate française du prédicateur du nord de la France, Me Lucie Simon, a confirmé qu'il avait été mis dans un avion en direction de Casablanca, après la délivrance jeudi d'un laissez-passer par les autorités marocaines. La secrétaire d'État belge à l'Asile et à la Migration, Nicole de Moor, a salué « la bonne coopération » de la France dans ce dossier, en attestant du renvoi du prédicateur vers ce pays du Maghreb. « Nous ne pouvons pas permettre à un extrémiste de se promener sur notre territoire. Toute personne qui n'a pas le droit d'être ici doit être renvoyée », a-t-elle fait savoir dans un communiqué.

« Gérald Darmanin s'était beaucoup impliqué auprès de ses homologues sur ce sujet. C'est une grande victoire contre le séparatisme », a commenté à son tour l'entourage du ministre français de l'Intérieur. En juillet dernier, ce dernier avait signé un premier arrêté d'expulsion à l'encontre d'Hassan Iquioussen, conduisant au retrait de son titre de séjour. Un second arrêté actait son renvoi au Maroc en raison de son « discours prosélyte émaillé de propos incitant à la haine et à la discrimination et porteur d'une vision de l'islam contraire aux valeurs de la République ».

Lire aussi - Le ministre Gérald Darmanin se réjouit de l'interpellation de l'iman Iquioussen en Belgique

De la cavale au placement sous bracelet électronique

Après la validation de son expulsion par le...


Lire la suite sur LeJDD