Cette limace de mer est capable de s'auto-décapiter et de régénérer un corps entier

·2 min de lecture

Des chercheuses japonaises ont découvert que certaines espèces de limaces de mer sont capables de s'auto-décapiter, en abandonnant coeur, système digestif et organes reproducteurs. Plus incroyable encore, les limaces peuvent régénérer un corps entier à partir de leur tête en moins d'un mois.

Il est bien connu que les lézards sont capables d'abandonner leur queue pour échapper à des prédateurs ou que les abeilles se sacrifient souvent en abandonnant leur aiguillon, qui contient leurs intestins. Ce phénomène, appelé l'autotomie, fascine les scientifiques, d'autant que certaines espèces sont capables de faire repousser les membres les plus simples. Dans un article paru le 8 mars 2021 dans la revue , des chercheuses japonaises dévoilent leur extraordinaire découverte : certaines espèces de limaces de mer, de l'ordre des sacoglosses, sont capables de s'auto-décapiter et de vivre plusieurs jours sans corps ni cœur. Et ce n'est pas tout : ces gastéropodes parviennent aussi à regénérer en quelques semaines un corps entier (organes complexes compris !) à la base de leur cou.

Un corps totalement régénéré en trois semaines

C’est une découverte "digne d’un film d’horreur", explique Sakaya Mitoh à . Cette biologiste, qui étudie les capacités photosynthétiques des limaces de mer, a un jour découvert la tête coupée d’un de ses spécimens en train de ramper au fond d'une cuve. "Nous avons d’abord cru qu’elle mourrait rapidement sans son cœur et les autres organes importants", explique cette chercheuse de l'université féminine de Nara, au Japon.

A la grande surprise de l'équipe de recherche, la limace n’est non seulement pas décédée, mais elle a été capable, en moins d'un mois, de régénérer entièrement son corps. Les chercheuses ont donc surveillé avec attention les 15 limaces de mer, de l'espèce Elysia marginata, présentes dans le laboratoire. Durant leurs observations, un tiers des limaces ont enclenché ce processus de décapitation. Les cinq spécimens ont ainsi abandonné leur corps, et se sont retrouvées sans cœur, sans organes reproducteurs et même sans système digestif ! Malgré l'absence de ce dernier, les trois limaces les plus jeunes ont commencé à consommer des algues.

Plus surprenant encore, la plaie au niveau de leur cou a cicatrisé en quelques heures, et en mo[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi