Lily Collins, une vraie Parisienne

·2 min de lecture

So chic… Un bonheur pour Lily de retrouver son rôle d’expat américaine à Paname, version carte postale. Dans la saison 2 (disponible sur Netflix le 22décembre), aucun risque cette fois de s’entendre dire «You are a plouc». L’héroïne a adopté les codes du glamour et du savoir-vivre français.

S es sourcils en accent circonflexe et sa silhouette de danseuse ont fait le tour de la planète en quelques mois. À 32 ans, la fille de Phil Collins est devenue une Marianne « made in USA » dans le Paris carte postale d’« Emily in Paris » , saison 1. À l’en croire, Lily Collins n’espérait pas conquérir pareil titre. « Bénéficier d’un tel accueil, c’est un cadeau ! s’enthousiasme-t-elle depuis Los Angeles. Emily est un personnage ultrafun à jouer, qui plus est dans ce cadre idyllique. J’ai adoré ces semaines de tournage en France. » La saison 2 ? Parfois outrancière, toujours bon esprit, un bon spectacle avec en prime quelques saillies mordantes. Exception culturelle que cette série américaine intégralement filmée dans l’Hexagone , de la place des Vosges à Saint-Tropez. Une première. Son créateur, Darren Star, est l’inventeur de « Sex and the City ».

N’en déplaise aux puristes, revoilà Emily projetée sur le devant de la Seine, entre bérets couture, bistrots chics et croissants chauds. Mettre la France en bouteille, oui, mais jusqu’à quel point ? Aux cassandres qui boudent une frivolité pas toujours maîtrisée et s’étranglent devant l’absence de réalisme, l’actrice rétorque dans un battement de cils : « J’ai conscience que ce genre de programme ne plaît pas à tous. Je n’occulte pas les critiques et l’avis général m’importe, évidemment, mais, dans le monde sombre dans lequel nous évoluons, le public a besoin de légèreté et d’évasion. C’est aussi notre propos . » La série dévoile le carnet de bord d’une candide étrangère, décomplexée et valeureuse, confrontée aux diktats, aberrations et snobismes parisiens, ainsi qu’au caractère exécrable de ces chers Français… Une avalanche de clichés, souvent déclenchés pour en(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles