"Lillian" d'Andreas Horvath, le road movie d'une Russe partie de New York pour rentrer chez elle à pied

Jean-François Lixon

L'histoire est authentique et elle se situe dans les années 1920. Une jeune Russe ayant émigré aux Etats-Unis se retrouve à bout de ressources. Elle décide de retourner dans son pays avec le seul moyen de locomotion qui lui reste : la marche à pied. Elle quitte donc New York et suit le télégraphe direction l'Ouest. Accompagnée de plusieurs chiens, elle n'arrivera jamais à destination et disparaîtra en vue de l'Océan Pacifique.

Andreas Horvath s'est saisi de ce fait-divers vieux de presque un siècle, et en a fait un road movie de 2h08 dans l'Amérique contemporaine. Son héroïne, s'appelle toujours Lillian (Patrycja Planik) mais elle voyage seule. Pas de chiens. Pas de mots non plus, son rôle est quasiment muet. Partie au printemps de la côte ouest, son aventure se terminera de l'autre côté du pays, en plein hiver. Entre-temps, elle aura volé ou fait les poubelles pour s'habiller et pour se nourrir, elle aura manqué se faire violer, rencontré un shérif humain et disputé des saumons à un ours occupé à pêcher lui aussi à proximité...


Sept périodes de deux semaines

Au fil du tournage découpé en sept périodes de deux semaines, Andreas Horvath et Patrycja Planik étaient donc régulièrement rejoints par les trois autres membres de l'équipe, là où (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi