Lille : une semaine après les effondrements, les nouvelles évacuations de riverains inquiètent

Après l'effondrement des deux bâtiments à Lille , des logements ont été évacués par précaution. Plusieurs anomalies ont été constatées sur plusieurs bâtiments et neuf personnes ont été invitées à quitter leur domicile. Lors de l'éboulement survenu samedi 12 novembre peu après 9h, une personne est décédée : un psychiatre de 45 ans . Dans le quartier, commerçants et habitants restent inquiets .

 

>> LIRE AUSSI - Effondrement de deux immeubles à Lille : l'étudiant qui a donné l'alerte témoigne

"On ne regarde plus la ville"

Derrière les brises vues bleues, il y a toujours cette montagne de débris : des morceaux de ferrailles, un lit complètement cassé, un chauffe-eau perché dans le vide est accroché à un mur adjacent. Bertrand, un riverain, observe ce qu'il reste des deux bâtiments : "C'est la première fois qu'on a un drame de cet ampleur là dans le centre-ville. Ça me fait penser à Marseille. Maintenant, on ne regarde plus la ville et les bâtiments de la même façon, on se dit qu'il y en a peut être d'autres, qu'il y a une fragilité sur certains et cela nous questionne".

Sur place, le secteur est encore bouclé et des policiers municipaux restent sur place. Neuf personnes ont dû quitter leur logement par précaution . Rémi est patron de deux restaurants, fermés depuis plus d'une semaine. "Des gens ont été évacués cette nuit dans les immeubles adjacents, je pense que cela retardera donc notre réouverture. Je comprends parfaitement, il faut prendre toutes les précautions mais...


Lire la suite sur Europe1