Lille: un prêtre dit avoir été agressé par des pro-Zemmour, une enquête ouverte

·2 min de lecture
Des affiches
Des affiches

Une enquête a été ouverte après l'agression dont explique avoir été victime samedi un prêtre, ainsi que ses amis, par des jeunes vêtus de T-shirts pro-Zemmour dans un bar de Lille, a appris l'AFP lundi auprès du parquet.

Alors qu'il boit un verre avec "trois amis" samedi soir dans un bar du Vieux-Lille, "un groupe s'identifie bruyamment comme la Génération Zemmour, dont ils arborent le T-shirt. En sortant, l'un d'eux décoche une baffe au plus jeune d'entre nous. Aucun motif, rien", a relaté sur Twitter le frère Adrien Candiard.

Plusieurs claques et des injures

"On se lève tous les quatre et trois membres du groupe", formé d'une "dizaine de personnes entre 20 et 25 ans", "nous entourent en nous hurlant dessus. Nous ne comprenions pas ce dont il s'agissait. Ils nous ont invités à nous battre dehors, ce qui n'était pas notre projet", a précisé à l'AFP le frère dominicain, islamologue reconnu engagé dans le dialogue inter-religieux.

Au total, "sept ou huit claques" ont été données à ses trois amis, et "de nombreuses injures" prononcées gratuitement, a précisé le frère Candiard. N'ayant lui-même "pas été victime de coups", il ne projette pas de porter plainte.

Contacté par l'AFP, l'entourage du polémiste -qui a réuni samedi à Lille quelque 1.500 personnes lors d'une conférence- a "condamné" cet incident tout en affirmant qu'il ne "s'agissait pas" de militants de Génération Zemmour. Lors de la conférence, "des T-shirts étaient en vente à la sortie. Donc nous ne contrôlons pas qui en a acheté", a indiqué cette source.

Une enquête a été ouverte "suite à la découverte du tweet par la procureure de la République" afin "d'entendre rapidement l'ensemble des protagonistes de cette affaire", a indiqué à l'AFP le parquet de Lille

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles