Lille ouvre son nouvel Institut pour la photographie avant travaux

Valérie Oddos

L'Institut pour la photographie de Lille a ouvert à la mi-octobre sur un premier programme dense de sept expositions en forme de "préfiguration".


Préfiguration car la nouvelle institution a investi les locaux où elle sera installée à l'état brut, avant même que les travaux soient réalisés. L'hôtel particulier lillois et les bâtiments qui l'entourent, 3500 m2 qui furent un temps un lycée avant de devenir un Centre d'information et d'orientation, sont restés "dans leur jus", on a seulement ajouté des cimaises et des éclairages. Car, explique Anne Lacoste, la directrice, "nous voulions présenter le projet au public et à l'ensemble des acteurs".

"On ne voulait pas attendre que tout soit propre et livré pour commencer à travailler", renchérit Sam Stourdzé, le directeur des Rencontres d'Arles (partie prenante du projet) : ces premières expositions sont une façon de commencer à faire exister l'Institut, de l'inventer progressivement, explique-t-il.

Deux expositions d'Arles à Lille

Au départ, c'est aux Rencontres d'Arles que la région Hauts-de-France a demandé de réfléchir à une nouvelle institution pour la photographie, explique Sam Stourdzé. "Il ne s'agissait pas de créer un satellite d'Arles", précise-t-il, même si Arles est aux origines du projet et siège (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi