Lille : après le suicide d'une lycéenne transgenre, le rectorat défend l'établissement

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Une cellule d'écoute psychologique a été déployée pour les élèves et le personnel, et des "conseillers vie scolaire" se rendront vendredi dans l'établissement.

Le rectorat a fait part, jeudi 17 décembre, du suicide "d'un" lycéen de Lille en passe "de changer d'identité sexuelle". "Valérie Cabuil, rectrice de l'académie de Lille, a appris avec beaucoup de tristesse qu'un élève de terminale du lycée Fénelon de Lille a mis fin à ses jours au sein de son foyer d'accueil mercredi, écrit le rectorat dans un communiqué. Cet évènement dramatique bouleverse l'ensemble de la communauté éducative."

Le lycée Fénelon "a été informé du cheminement de l'élève et de sa volonté de changer d'identité sexuelle. L'élève, qui se trouvait dans un contexte personnel complexe, était accompagné dans sa démarche par l'équipe éducative de son foyer et de son établissement scolaire", assure la rectrice.

Vidéo virale

Cette mise au point survient après un emballement des réseaux sociaux mettant en cause la responsabilité de l'équipe pédagogique. "J'apprends avec une grande émotion et une profonde tristesse la mort d'une lycéenne transgenre à Lille. Toutes mes pensées vont vers ses proches et ses camarades", a réagi dans un tweet la maire PS de Lille, Martine Aubry, jeudi soir.

Plus tôt, une série de tweets signée du nom d'une femme se présentant comme "autrice militante, poète pyromane" est devenue virale. Elle affirme que cette "lycéenne trans" de 17 ans, avait été "humiliée" et "psychologiquement agressée" par une membre de l'équipe pédagogique. Elle aurait été (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi