Lille: une école maternelle incendiée, les pompiers visés par des tirs de mortier

Mélanie Vecchio et Jeanne Bulant
·2 min de lecture
L'école maternelle Jeanne Hachette de Lille après l'incendie. - Sapeurs pompiers du 59
L'école maternelle Jeanne Hachette de Lille après l'incendie. - Sapeurs pompiers du 59

Une école maternelle de Lille a pris feu jeudi soir, à trois jours de la rentrée scolaire, a-t-on appris des pompiers qui sont parvenus à maîtriser les flammes vers 21 heures. L'incendie a été déclaré vers 20h15 par des témoins qui venaient de repérer qu'un important panache de fumée se dégageait de l'école maternelle Jeanne Hachette, située rue Léon Blum. Un tiers du bâtiment a été détruit et des opérations de déblayage sont en cours.

À leur arrivée sur place, les sapeurs-pompiers ont été visés par des tirs de mortiers d'artifice, nécessitant l'envoi de renforts de la police nationale et municipale pour sécuriser les lieux.

"On était directement visés. Ils nous ont suivi jusqu'au moment où on a stationné nos véhicules. Puis cela s'est arrêté et la police est arrivée assez rapidement pour sécuriser la zone pendant notre travail", raconte à notre antenne Elise Valembois, lieutenante présente sur les lieux de l'incendie. Elle précise qu'aucun sapeur-pompier n'a été blessé.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Un nouvel échelon de violence inacceptable"

Le président du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) du Nord s'est rendu sur place dans la soirée pour saluer le travail des sapeurs-pompiers et condamner ces violences.

"Malheureusement, encore une fois, nous sommes sur un nouvel échelon de violence supplémentaire qui est inacceptable. C'est absolument inacceptable de pouvoir agresser des sapeurs-pompiers qui sont là pour secourir", a estimé Jacques Houssin.

La maire de la ville, Martine Aubry, a elle aussi fermement condamné les faits dans la soirée sur Twitter: "Incendie volontaire ce soir dans une école à Lille. Je condamne fermement cet acte qui s’en prend à un lieu si essentiel pour les enfants, lieu d’éducation et d’émancipation, symbole vivant de la République", a écrit l'élue socialiste.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Les sapeurs-pompiers du Nord ont annoncé leur intention de porter plainte. Gérald Darmanin se rendra à la mi-journée au SDIS des sapeurs-pompiers pris pour cible.

Article original publié sur BFMTV.com