Lilian Thuram marié à Kareen Guiock : ce détail de leur soirée qui a provoqué la colère du voisinage

COADIC GUIREC

Lilian Thuram et Kareen Guiock se sont mariés le mardi 23 août 2022. C'est le maire de Fontainebleau qui a révélé leur union à nos confrères de La République : "C'était une très belle cérémonie avec beaucoup de monde dans le salon d'honneur. Il y avait beaucoup de personnalités et le couple a tenu à être discret", a déclaré Julien Gondard. Les deux tourtereaux qui se sont rencontrés en 2015 ont choisi la ville de Fontainebleau pour un raison bien particulière : c'est dans cette commune que la carrière du sportif a démarré.

Si mari et femme étaient heureux de se dire "oui" pour la vie, un événement a quelque peu agacé le voisinage. En effet, vers 1 heure du matin, les riverains ont entendu les tirs d'un feu d'artifice. Oui mais voilà, les mariés disposaient d'une autorisation allant jusqu'à 23h30. "Il faut que chacun respecte les règles. Lilian Thuram ou un autre, c'est pareil. L'heure donnée doit être respectée. Les bars et les restaurants ont aussi des heures de fermeture et ils font avec", a regretté le maire de Fontainebleau, auprès du Parisien.

La directrice du château de Fontainebleau présente ses excuses

Devant la polémique, la directrice du château de Fontainebleau a été contrainte de présenter ses excuses : "C'est commun que les mariages prennent un peu de retard. Le feu d'artifice n'a duré que dix minutes et il était autorisé. Mais je comprends que les habitants aient pu avoir peur ou être gênés dans leur sommeil. Je présente (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Procès de Benjamin Mendy : cette mystérieuse recherche internet qui met à mal une de ses victimes présumées
Disparition inquiétante : Jade, la fille d'une femme forte du show biz, s'est volatilisée
Florence Cassez : que devient la Française condamnée à 96 ans de prison au Mexique ?
Carla Bruni à demi-nue sur son balcon : elle partage une photo très suggestive prise par Nicolas Sarkozy
Vincent Cassel cambriolé : face aux policiers, l'un des suspects a présenté ses excuses