Ligue des nations: un nouveau titre pour la France ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après un Euro très décevant l’été dernier, les Bleus de Didier Deschamps, éliminés en huitièmes de finale par la Suisse malgré deux buts d'avance, sont à quelques encablures d’un nouveau titre après le Mondial 2018 en Russie. Pour cela, il faudra battre l’Espagne dimanche 10 octobre à Turin.

Après s’être mis la boule au ventre et avoir renversé la situation face à la Belgique en demi-finale, Antoine Griezmann, qui fête dimanche sa 100e sélection contre son pays d'adoption, l'Espagne, aura comme tous ses coéquipiers à cœur de revenir sur le devant de la scène.

Griezmann et Benzema, les cadors de la Liga

La finale Espagne-France sera chargée de ce symbole pour le joueur de l'Atlético de Madrid. À 30 ans, l'international français s'apprête à défier une « Roja » rajeunie dont il a croisé tous les joueurs, ou presque, sur les pelouses de Liga du haut de ses 400 matches disputés en Championnat d'Espagne. Karim Benzema connaît aussi très bien les Espagnols pour les affronter chaque week-end avec le Real Madrid. De l’autre côté des Pyrénées, l’ancien joueur de l’Olympique lyonnais est une des stars du championnat espagnol.

La France devra faire sans Adrien Rabiot, testé positif au Covid-19 et placé à l'isolement. Ce forfait vient bousculer un groupe qui s’est fait peur après un été raté et une rentrée compliquée. « On était du mauvais côté cet été, ça fait mal, c'est dur, mais il faut l'accepter aussi », a confié Didier Deschamps. À Milan, il faudra remonter sur le ring face à un autre poids lourd du continent, la « Roja » de Luis Enrique, pour garnir l'armoire à trophées, gagner des points au classement FIFA et marquer les esprits à treize mois de la Coupe du monde au Qatar.

« Ça nous ferait du bien et nous donnerait beaucoup de confiance, prouverait qu'on peut faire mal lors de la prochaine Coupe du monde », sans que cela efface la déception de l'Euro, a résumé Antoine Griezmann. Et d’ajouter : « On veut montrer que l'on n’a rien perdu, qu'on reste une nation forte ». « Il y a une grande confiance au sein de cette équipe, même si elle a été fragilisée ces derniers temps », a reconnu de son côté le gardien des Bleus Hugo Lloris.

France-Espagne reste un classique du Vieux Continent. La dernière confrontation remonte à mars 2017 au Stade de France, un soir où l'Espagne avait gagné 2-0. L’Espagne reste sur 17 buts inscrits en 7 rencontres.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles