Ligue des nations: l'Espagne domine la République tchèque et bascule en tête

Après avoir débuté sa campagne de Ligue des nations par deux nuls, l'Espagne a enchaîné un deuxième succès consécutif dimanche en dominant la République tchèque 2-0 à Malaga, et a pris la tête du groupe 2 devant le Portugal, battu 1-0 par la Suisse.

Peu avant la demi-heure de jeu, Marco Asensio, lancé en profondeur, a remis un ballon parfait pour Carlos Soler pour l'ouverture du score (24e). Puis Pablo Sarabia, avec un deuxième but à la 75e, a fait le break et assuré la victoire de la Roja, accrochée 2-2 à l'aller à Prague, il y a une semaine.

"On voulait offrir une dernière victoire aux supporters, c'est chose faite. Là-bas (à Prague, NDLR), ils avaient pris les devants très tôt dans le match, et ensuite ils s'étaient retranchés derrière. Aujourd'hui (dimanche), ils ont été un peu plus audacieux devant, et se sont un peu découverts derrière", a résumé Soler au coup de sifflet final.

Le premier but a fait le plus grand bien aux Espagnols, qui ont surfé sur leur temps fort avec une nouvelle opportunité pour Soler, encore servi par Asensio quatre minutes plus tard (28e).

Le Madrilène a d'ailleurs demandé un pénalty juste après le but (27e), quand il s'est écroulé dans la surface après un contact, mais l'arbitre n'a pas bronché.

- Simon impérial -

Jusque-là, les hommes de Luis Enrique qui ont parfois souffert sous les transitions rapides des Tchèques, ont pu compter sur un grand Unai Simon pour les maintenir à flots.

A la 18e, le gardien de l'Athletic Bilbao s'est étendu pour repousser la frappe de Vaclav Cerny. Et deux minutes plus tard, il a remis cela avec un très bel arrêt sur une tentative de Jan Kuchta dans la surface.

A noter côté tchèque, la sortie sur blessure à la 29e minute de Michal Sadilek, visiblement pour un coup. Il a été remplacé par Alex Kral.

Les Tchèques n'ont jamais semblé en mesure de contester la supériorité de leur hôte même si leur entame du deuxième acte aurait mérité un meilleur sort. Unai Simon a alors dû s'employer pour préserver la cage de la Roja inviolée en sortant d'une parade exceptionnelle la frappe d'Alex Kral (67e).

Les Tchèques concluent cette première fenêtre internationale de la Ligue des Nations 2022-2023 à la 3e place du groupe, tandis que les Espagnols partent en vacances avec la satisfaction d'avoir redressé la barre.

pve/bm

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles