Ligue du Lol : "Libération" condamné pour le licenciement abusif de Vincent Glad

Un licenciement "sans cause réelle et sérieuse et de façon vexatoire". C'est ainsi que le conseil de prud'hommes de Paris a qualifié, dans un jugement rendu le 12 juillet dernier, dont l'AFP a pris connaissance jeudi, le licenciement par "Libération" en février 2019 de Vincent Glad. Le journaliste, pigiste régulier pour le quotidien de gauche, avait payé les conséquences d'une enquête publiée dans la rubrique "Checknews" qui le désignait comme le créateur d'un groupe Facebook privé baptisé "Ligue du LOL", regroupant une trentaine de journalistes et communicants.

Si Vincent Glad ne contestait pas avoir créé ce groupe actif entre 2009 et 2013, il niait en revanche avoir contribué aux campagnes de cyberharcèlement dont des victimes présumées avait fait état sur les réseaux sociaux. Il y a trois ans, Vincent Glad avait été suspendu à titre conservatoire par "Libération" avant d'être licencié à l'issue d'une enquête interne. Une enquête interne dont "les conclusions précises" n'ont jamais été transmises à l'intéressé, "ce malgré la sommation de communiquer", relève le conseil de prud'hommes.

"Le licenciement n'est pas en lien avec des faits contemporains du trouble visé"

Selon France Inter qui a pu prendre connaissance de la décision dans le détail, "si 'Libération' peut se prévaloir de façon légitime d'un trouble objectif et caractérisé, le licenciement n'est pas en lien avec des faits contemporains du trouble visé, mais...

Lire la suite


À lire aussi

Ligue du Lol : "Les Inrocks" condamné pour le licenciement de David Doucet
France Télévisions condamné à verser 150.000 euros pour le licenciement abusif de Pierre-Etienne Léonard
Ligue du Lol : Alexandre Hervaud ("Libération") débouté aux prud'hommes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles