"Ligue du LOL": trois journalistes de Libération et des Inrocks mis à pied

1 / 2

"Ligue du LOL": trois journalistes de Libération et des Inrocks mis à pied

Après de nombreuses révélations ce week-end à propos de la "Ligue du Lol" - un groupe Facebook fermé dont des membres ont harcelé en ligne plusieurs personnes, six hommes ont été mis à pied "à titre conservatoire" ou suspendu.

Alexandre Hervaud, chef de service web à Libération (journal appartenant au groupe Altice, tout comme BFMTV), et Vincent Glad, pigiste, ont été mis à pied lundi matin "à titre conservatoire", a indiqué la direction du journal à France Inter. Ces journaliste ont été mis en cause dans l'affaire de la Ligue du lol qui éclaté ce weekend. Plusieurs témoignages accusent des membres de ce groupe Facebook fermé de harcèlement virulent, parfois sur plusieurs années.

"On se moquait de tout"

Alexandre Hervaud avait confirmé être membre de cette page dès vendredi dans un premier article de Libération sur le sujet. "On y faisait des blagues, un travail de veille, c’est d’un commun absolu, il n’y a jamais eu, à l’intérieur de ce groupe, d’obsession antiféministe. On se moquait de tout, et tout le monde", avait alors déclaré le journaliste à la plateforme CheckNews.

Dimanche soir, il a publié un texte dans lequel il présente ses "excuses aussi sincères que tardives aux personnes qui, à un moment ou un autre, ont été blessées par mes mots en quasi 11 ans d'activité sur Twitter". Il assure dans le même temps n'avoir "aucune responsabilité dans des faits graves (usurpation d'identité, canulars, menaces) évoqués par certains" et déclare dans le dernier paragraphe: "Certains témoignages m'ont littéralement tordu le bide".

Vincent Glad quant à lui créateur de ce groupe Facebook la...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi