Ligue du LOL : deux ans après, le New York Times reconnaît ses erreurs

·1 min de lecture

Plus de deux ans après le scandale de la " ligue du LOL ", le " New York Times " a publié une importante correction de son article de 2019. Le journal américain reconnaît dans un court texte les erreurs du récit médiatique qui s’est imposé à l’époque et qu’il a reprises. Un rectificatif courageux qui pourrait inspirer les rédactions françaises.

Revenir sur ses erreurs, les corriger et en informer ses lecteurs. Ces principes élémentaires de la déontologie journalistique font cruellement défaut lorsque l’on évoque l’affaire de la " ligue du LOL ". Ce mercredi 14 avril, le New York Times a mis à jour l'article qu'il avait consacré en 2019 à cette polémique et reconnu les manquements de la version d'origine.En février dernier, Marianne publiait une enquête sur le traitement médiatique de la " ligue du LOL ". Voici ce que nous écrivions : " Si des femmes ont bien été harcelées sur Twitter au début des années 2010 par de jeunes journalistes et communicants, la coordination de raids de harcèlement depuis un mystérieux groupe Facebook n’a jamais été établie ".Licenciements abusifsCette coordination présumée a pourtant été au cœur du traitement médiatique de l'histoire. Résultat : tous les membres de ce groupe, y compris des femmes dont nous avions recueilli le témoignage, ont été accusés de harcèlement et parfois licenciés abusivement, comme plusieurs entreprises le reconnaîtront plus tard.Cet amalgame a aussi pu nuire aux femmes qui affirment avoir subi du harcèlement....

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

La France bientôt en Ligue 2 ?

Ligue du LOL : un raté médiatique qui embarrasse la profession

Menaces, intimidations, outrances... Qu'est-ce que la Ligue de Défense Noire Africaine ?

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

"Ramener Renault en finale de Ligue des champions" : la déchéance culturelle des grands patrons