Ligue des champions UEFA: le Marocain El Arabi, inoxydable buteur

·2 min de lecture

Face au FC Porto, le Marocain Youssef El Arabi va tenter ce 9 décembre 2020 de débloquer son compteur en phase de groupes de la Ligue des champions UEFA 2019-2020 et d’aider ainsi son club, l’Olympiakos, à être repêché en Ligue Europa. L’attaquant âgé de 33 ans s’est souvent révélé décisif durant sa carrière pro, débutée en 2008.

Il y a un an, Youssef El Arabi permettait à l’Olympiakos Le Pirée de battre l’Étoile Rouge de Belgrade en Ligue des champions (C1) et de basculer ainsi de cette compétition à la « petite » coupe d’Europe, la Ligue Europa. Ce 9 décembre 2020, le Marocain va-t-il récidiver avec le club grec face au FC Porto, dans le groupe C, et précipiter par ailleurs l’élimination totale de l’Olympique de Marseille ?

Durant cette phase de groupes de C1, l’attaquant n’a pas encore marqué. Mais, à 33 ans, le natif de Caen (France) a montré qu’il savait être décisif. Et qu’il avait de beaux restes. En scorant, il a par exemple aidé les « Erythrólefkoi » (surnom des joueurs piréens) à franchir les barrages de la Champions League 2020, et ce comme il l'avait déjà fait en 2019.

Retour en grâce avec l’équipe du Maroc

Youssef El Arabi reste en outre sur un triplé en Championnat de Grèce, face au Volos NFC. Même s’il a connu quelques trous d’air, ces dernières semaines, l’ex-pensionnaire du SM Caean (France), d’Al Hilal (Arabie saoudite), du Grenade FC (Espagne) et d’Al Duhail SC (Qatar) reste un redoutable compétiteur.

Depuis un an et la fin de son exil doré dans le golfe, Youssef El Arabi a aussi retrouvé les joies de l’équipe nationale. Rappelé en sélection par Vahid Halilhodzic, l’intéressé a ainsi marqué face au Sénégal (3-1) en octobre, sa première réalisation avec les Lions de l’Atlas depuis mars 2016.

Après avoir manqué la Coupe du monde 2018 et la Coupe d'Afrique de nations 2019, Youssef El Arabi peut redevenir un cadre de son pays, à un poste d’avant-centre où le manque de stabilité est flagrant. À condition toutefois d’être aussi performant en club qu’il a pu l’être la saison passée. Un exercice durant lequel le Marocain avait notamment conduit Olympiakos jusqu’en huitième de finale de la Ligue Europa. Après, notamment, avoir inscrit un but d’anthologie face à Arsenal, en 16es de finale, durant les ultimes secondes des prolongations.