Ligue des champions: avec un Mbappé en feu, le PSG gifle le FC Barcelone

·4 min de lecture

Le match aller des 8es de finale de la Ligue des champions entre le FC Barcelone et le PSG a vu les Parisiens signer une victoire splendide au Camp Nou ce mardi 16 février.

Les champions de France, bien que privés de Neymar et Angel Di Maria, l'ont emporté avec brio (4-1) grâce notamment à un triplé signé Kylian Mbappé. La messe n'est pas dite, mais Paris a fait un grand pas vers la qualification.

Comme on se retrouve, quatre ans plus tard... En mars 2017, déjà en 8es de finale de la Ligue des champions UEFA, le Barça envoyait Paris en enfer avec la fameuse « remontada », cette victoire incroyable 6-1 qui éliminait les Parisiens, pourtant vainqueurs 4-0 à l'aller. Depuis, les deux clubs sont devenus ennemis, encore plus quand les Rouge et Bleu ont arraché le joyau Neymar aux Catalans, en août 2017.

Quatre ans plus tard, le tirage au sort remet le champion de France et le mastodonte espagnol face à face, à nouveau en 8es de finale. La manche aller, ce mardi 16 février, s'est jouée sans spectateur au Camp Nou, pandémie de Covid-19 oblige. Et en attendant le match retour au Parc des Princes (le 10 mars), ...

Messi ouvre le score avant le déluge

Le PSG abordait ce choc privé de deux de ses meilleures armes : Angel Di Maria et bien sûr Neymar, blessés. Deux absents de poids pour un tel rendez-vous donc. De quoi mettre un peu plus d'attente sur les épaules de Mbappé, attendu plus que jamais comme le joueur décisif côté parisien...

Lionel Messi, lui, était bien présent côté Barça en revanche. Et si son nom circule dans les rumeurs de transfert du côté de Paris, l'Argentin est toujours catalan. Son avenir reste incertain – son contrat s'achève en juin – mais le sextuple Ballon d'Or reste fidèle à ses habitudes : marquer, marquer, marquer encore.

Quand l'opportunité s'est offerte à lui en première période, le capitaine barcelonais n'a pas tremblé. Layvin Kurzawa a involontairement accroché Frenkie de Jong dans la surface, et Leo Messi a ouvert le score en force sur penalty (27e), alors que les débats étaient équilibrés jusqu'alors.

Mbappé soumet le Barça

Fautif sur l'ouverture du score, Layvin Kurzawa s'est racheté juste derrière. Sur une transversale de Marquinhos, le latéral a remis à une touche de balle pour Marco Verratti dans la surface. L'Italien, de l'extérieur du pied, en a fait de même pour Kylian Mbappé dans la surface. Et le champion du monde, trop rapide pour la défense, s'est défait de ses adversaires avant de fusiller Marc-André ter Stegen de près (32e).

Dominateur dans le premier acte, le PSG a enfoncé le clou après la pause. À force de plier, le Barça a rompu : Alessandro Florenzi s'est échappé à droite, Gerard Piqué n'a pu que repousser son centre, et Kylian Mbappé, encore lui, a surgi pour reprendre victorieusement ce ballon qui traînait (65e). Et le meilleur était encore à venir...

Barcelone, mené 1-2 et démuni, a cédé une troisième fois quelques minutes plus tard. Marc-André ter Stegen n'a rien pu faire sur la tête de Moïse Kean, à la réception d'un coup franc de Leandro Paredes (70e). Les Blaugrana, sonnés, n'ont pas réussi à s'en relever. Pire, ils ont bu le calice jusqu'à la lie : sur une contre-attaque emmenée par Julian Draxler, Kylian Mbappé s'est retrouvé en position idéale et a enroulé un ballon parfait pour corser l'addition et signer un triplé retentissant (85e). Seul l'Ukrainien Andriy Shevchenko avait réussi pareil exploit avant lui au Camp Nou.

Avec cette victoire glanée avec trois buts d'écart en Catalogne, Paris est-il qualifié ? Non. Non car mathématiquement, l'affaire n'est pas pliée. Et non car le PSG a payé bien assez cher ses leçons de 2017 face au Barça et de 2019 face à Manchester United. Il y a encore 90 minutes à jouer au Parc des Princes, et il ne faudra pas les rater. « Ce match est magnifique, mais on a rien gagné », a rappelé Kylian Mbappé, l'homme de la rencontre, au micro de RMC Sport.

Ce contenu peut également vous intéresser :