Ligue des champions : Liverpool domine Villarreal pour le premier acte

Avec patience, application, évidemment du talent, mais aussi un petit coup de pouce du destin, Liverpool a pris une belle option en demi-finale aller de la Ligue des champions en forçant le verrou de Villarreal (2-0), mercredi à Anfield. Pour les amoureux du football encore sur leur petit nuage après l'incroyable 4-3 entre Manchester City et le Real Madrid dans l'autre demie, mardi, ce match a été un dur rappel à la réalité.

Villarreal n'a quasiment jamais franchi la ligne médiane

Tactiquement, la toile d'araignée mise en place par Unaï Emery avec son 4-4-2 fétiche était certainement intéressante à analyser et son équipe a tenté, un peu comme contre le Bayern, de relancer proprement par des séquences de passes assez longues pour faire s'écouler le temps. Mais cela ne lui a presque jamais permis de franchir la ligne médiane lors des 70 premières minutes, tant le contre-pressing des Reds a été impitoyable dès les premiers instants du match.

L'aspect offensif étant sacrifié pour la cause, il restait surtout à tenir défensivement en contrôlant les vagues rouges déferlant sur le "Sous-marin jaune". En densifiant l'axe du terrain, Villarreal s'est efforcé de repousser Liverpool le plus rapidement possible vers l'extérieur pour le coincer le long de la ligne de touche, comptant sur ses tours de contrôle, Pau Torres et Raul Albiol, pour s'occuper de dégager les centres. Attaquant face à son Kop lors des 45 premières minutes, Liverpool a beaucoup essayé avec 12 tirs, un record pour ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles