Ligue des Champions : comment Jérôme Boateng est devenu le porte-étendard de l'anti-racisme dans le football ?

Guillaume Poisson
·2 min de lecture

"Le monde entier regardera". Jérôme Boateng est particulièrement lucide sur le degré d’influence des footballeurs. Il le sait et l’a toujours su : une prise de position sur un terrain de football professionnel en vaut mille autres ailleurs, d’autant plus lorsqu’on fait partie d’une des équipes les plus médiatisées au monde. C’est ce qui l’a conduit, le 24 juillet dernier, à faire un appel à ses collègues footballeurs : que tous gardent en tête le mouvement mondial actuel contre les actes racistes, dans le sillage de la mort de George Floyd aux États-Unis. Et, si possible, qu’ils affichent leur soutien sous les projecteurs de la sacro-sainte Ligue des champions, dont la seule finale réunit chaque année entre 150 et 200 millions de téléspectateurs à travers le monde. "Il est très important de continuer cela en Ligue des champions, spécialement lors de la finale, parce que le monde entier regardera, a-t-il affirmé dans une interview au média britannique The Independant. J'espère que des sports qui n'ont pas encore repris vont nous rejoindre, je pense que c'est très important." Les joueurs vont-ils suivre ?

Quoi qu’il en soit, la prise de parole de Jérôme Boateng montre qu’au moins une partie des joueurs s’y sent prête....

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi