Après l'élimination en Ligue des champions, la saison du PSG ne tient plus qu'à un fil

·3 min de lecture

Le Paris Saint Germain, éliminé, mardi, en demi-finale de la Ligue des champions par Manchester City (2-0), a abandonné son rêve européen. Mais sa fin de saison n'en reste pas moins brûlante, entre le Championnat, la Coupe et l'avenir de Neymar et Kylian Mbappé à régler.

Le Paris SG, éliminé mardi 4 mai en demi-finale de la Ligue des champions par Manchester City (2-0), a abandonné ses espoirs de grande conquête européenne, mais sa fin de saison n'en reste pas moins chargée. Le club doit faire ses preuves en Championnat, en Coupe de France et doit régler l'avenir de ses deux superstars Neymar et Kylian Mbappé.

Il n'y a pas eu d'exploit du PSG, mais le club parisien n'a pas à rougir d'avoir chuté face à City, depuis des mois grande favorite pour le sacre, qui connaîtra mercredi son adversaire pour la finale : les Londoniens de Chelsea ou le Real Madrid de Zinédine Zidane.

Costauds face au Barça (4-1, 1-1) en huitièmes, héroïques contre le Bayern Munich (3-2, 0-1) au tour suivant, ses joueurs ont longtemps entretenu l'espoir d'une nouvelle finale après celle disputée et perdue face au Bayern Munich en août (1-0), avant de buter deux fois sur City (1-2, 0-2).Le parcours du club parisien crédite l'idée que l'équipe continue de progresser, mais il lui reste deux trophées à aller chercher pour sauver sa saison.

Ligue 1 : c'est chaud

Cette saison, le PSG a semblé parfois si concentré sur la Ligue des champions qu'il en a oublié les fondamentaux en Championnat.

Battus huit fois en 35 journées, soit trois de plus que le précédent "record" de l'ère qatarienne démarrée en 2011, les Parisiens ne sont pas loin de l'accident industriel en L1, eux qui ont remporté sept des huit dernières éditions.

A trois journées du terme (75 pts), ils n'ont plus leur destin en main, le leader Lille étant un point devant. Derrière, Monaco (71 pts) et Lyon (70 pts) semblent distancés dans la course au titre.

Paris doit donc tout gagner. Trois matches de Ligue 1 à Rennes dimanche, puis Reims et à Brest, en espérant un faux-pas lillois (à Lens vendredi, puis Saint-Étienne et à Angers).

Coupe de France : ça brûle

Paris joue aussi sa demi-finale de Coupe de France le 12 mai, à Montpellier. Avec deux succès à obtenir, c'est le chemin le plus court menant le PSG vers un trophée, pour la finale prévue le 19 mai.

Mais la route est escarpée. D'abord, il y a les Héraultais, qui n'ont plus rien à jouer cette saison en L1, mais qui rêvent d'offrir la finale comme cadeau d'adieu à leur entraîneur, Michel Der Zakarian.

En cas de qualification, c'est Monaco qui semble promis aux Parisiens, les Monégasques défiant les amateurs de Rumilly-Vallières (N2) en demi-finale.

Or l'AS Monaco est la seule équipe française à avoir battu deux fois le PSG cette saison, en Championnat.

Mercato: ça fume

Sur le terrain, à court terme, le PSG joue gros. Dans les coulisses, pour les années à venir, c'est la même histoire.

Le directeur sportif Leonardo doit trouver un accord pour prolonger les contrats de ses superstars Neymar et Kylian Mbappé, qui expirent en 2022. S'il a refusé de commenter l'avenir des deux joueurs, Leonardo a exprimé sa confiance en l'avenir : "Les choses vont venir naturellement. Je me sens très bien", a assuré Leonardo avant le match aller contre City.

Pour le Brésilien, les deux derniers parcours montrent que Paris est sur la bonne voie. Pour le Français par contre, les discussions virent au feuilleton en mondovision, avec le Real Madrid pour faire miroiter l'idée d'un transfert XXL dès cet été, malgré les appels du pied des Parisiens pour qu'il reste.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles