Ligue des champions: avec difficulté, le Paris Saint-Germain bat le RB Leipzig

·2 min de lecture

Le Paris Saint-Germain a battu le RB Leipzig ce mardi 19 octobre lors de la troisième journée de la Ligue des champions (3-2). Cette victoire permet aux Parisiens de garder la tête du groupe A. Paris conserve un point d'avance sur Manchester City.

En trois passes, dont une magnifique du Brésilien Marquinhos, le PSG ouvre le score en moins de dix minutes avec un but de Kylian Mbappé (9e), son premier de la saison en C1. Pour faire fructifier sa belle victoire contre Manchester City (2-0) et conforter son statut de leader du groupe A, le Paris SG doit battre le RB Leipzig, alors que Manchester City n’avait fait qu’une bouchée de Bruges en fin d’après-midi (5-1). Problème : ce Paris-là n’était pas dans un grand jour malgré la victoire.

Messi voit double, pas Mbappé

Privé de Neymar (blessé) et d’Angel Di Maria (suspendu), le club de la capitale a eu chaud à plusieurs reprises en première période. Finalement, les Allemands égalisent grâce au Portugais André Silva qui trompe Keylor Navas d’une reprise du plat du pied droit (28e). Juste avant, Silva touche le montant droit du PSG alors que Navas semble battu.

Si la possession de balle est parisienne, les Allemands tentent de tirer à six reprises en première période alors les hommes de Pochettino, qui se méfiait d’une équipe « énergique », ne cadre qu’un seul ballon en quatre tentatives.

À la 41e, les Parisiens sont à la limite d’être sanctionnés une nouvelle fois : Christopher Nkunku croise un peu trop sa frappe. Si en Bundesliga, Leipzig végète à la huitième place, loin de ses ambitions de contrarier le Bayern Munich, comme l’an dernier, lorsqu’il avait terminé vice-champion d’Allemagne, au Parc des Princes, les hommes de Jesse Marsch semblent loin d’être fébriles. Car en seconde période, Angeliño dépose un caviar sur le pied de Nordi Mukiele qui double la mise pour Leipzig (2-1 / 57e).

En quelques minutes, le match change de visage grâce aux individualités parisiennes pour le plus grand bonheur du Parc des Princes. Messi, après une perte de balle d’Angeliño, égalise à la 67e minute (2-2) et s’offre son deuxième but avec le maillot parisien sur les épaules. Paris peut souffler. Pour prendre les devants, Mbappé pousse la défense allemande à la faute et obtient un penalty transformé par Messi d’une Panenka. L’Argentin s’offre un doublé (73e).

Dans le temps additionnel, Mbappé rate le quatrième but parisien, sur penalty, après une faute sur Hakimi (90e+4). Le ballon s'envole au-dessus de la barre transversale. Bousculés dans l’intensité, les Parisiens ont dû compter sur les individualités faute d’une prestation collective pour valider leur deuxième succès en trois rencontres.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles