Ligue des champions: Chelsea remercie Olivier Giroud, le Bayern Munich se balade

·3 min de lecture

Lors des huitièmes de finale aller ce mardi 23 février, Chelsea, champion d’Europe en 2012, a battu l’Atletico Madrid grâce à l’unique but du Français Olivier Giroud (1-0). De son côté, le Bayern Munich a une nouvelle fois joué les rouleaux compresseurs, cette fois sur la pelouse de la Lazio Rome (4-1).

Une grosse possession de balle pour Chelsea, mais avec un jeu stérile. Les hommes de Thomas Tuchel n’ont pas pris l’ascendant en première période face à l’Atlético Madrid, triple finaliste malheureux de la C1 (1974, 2014 et 2016). En raison des restrictions dues à la pandémie, la rencontre se disputait à Bucarest et les deux clubs n’ont pas eu énormément d’occasions dans les quarante-cinq premières minutes.

Seul Chelsea aurait pu ouvrir le score avec Timo Werner, qui enchaîne les dribbles dans la surface avant d'enchaîner avec une frappe puissante au premier poteau (38e). Le portier des Colchoneros, Jan Oblak, est à la parade. Côté Atlético, à la 14e minute, Lemar, au second poteau, envoi le ballon dans le petit filet extérieur alors que Suarez venait de lui faire un centre à ras de terre devant le but de Chelsea.

En seconde période, Olivier Giroud ouvre le score après un magnifique retourné (68e). Le champion du monde est tout d’abord signalé hors-jeu, avant de voir son but accepté après l’arbitrage vidéo. Le but de l'international français est venu à bout de la défense hermétique de l'équipe de Diego Simeone.

Chelsea, champion d'Europe 2012, sorti invaincu de la phase de poules (4 victoires et 2 nuls) et où l'entraîneur allemand Thomas Tuchel remercié en décembre dernier par le Paris Saint-Germain a remplacé Frank Lampard, doit tenter de faire mieux que la saison dernière, quand le club avait été éliminé à ce stade de la compétition par le Bayern Munich. Le match retour se jouera le 17 mars à Londres.

Le Bayern prend déjà une bonne option pour les quarts de finale

Le Bayern Munich, lui, est entré en piste en huitième de finale de Ligue des Champions contre la Lazio Rome avec l'ambition affichée de conserver son titre. Un exploit accompli seulement par le Real Madrid dans l'ère moderne. Les Munichois rêve d’imiter le Real de Zinédine Zidane, seule équipe à avoir non seulement conservé son titre, mais aussi à l'avoir gagné trois fois d'affilée (2016-2017-2018) depuis la nouvelle version de la compétition (1992-1993).

Fragilisé ces derniers temps, quoique toujours en tête en Bundesliga, le club allemand a concédé en moins d'une semaine un nul contre le mal classé Bielefeld (3-3) et une défaite à Francfort (2-1), après des premières périodes calamiteuses. On pouvait donc se poser la question de l'attitude du Bayern ce soir avant cette rencontre face aux Italiens. Mais le Bayern Munich a une nouvelle fois joué les rouleaux compresseurs en inscrivant un premier but dès la 9e minute grâce à Robert Lewandowski qui intercepte un ballon dans la surface, réussit un crochet et termine du plat du pied gauche. A la 24e minute, Jamal Musiala double la mise d’une frappe du pied droit, toujours dans la surface. Il devient par la même occasion le premier buteur de moins de 18 ans (il les aura dans trois jours) de l'histoire du Bayern en C1.

Le Bayern, invaincu depuis 17 rencontres dans la compétition reine, reste à la hauteur de sa réputation malgré un groupe diminué par des blessures Tolisso, Gnabry, Douglas-Costa, et des absences dues au Covid-19 (Pavard, Müller). À la 47e, Leroy Sané inscrit le troisième but alors que cinq minutes plus tard, Francesco Acerbi marque contre son camp. La Lazio Rome réduit le score avec une frappe du droit de Joaquin Correa (49e). Le message est passé : ce Bayern tient à conserver son titre !