Ligue des champions - Un avocat qualifie de "délirant" le chiffre des faux billets rapporté par le gouvernement : "40 000 ? Pourquoi pas 1 million ?"

Après la pagaille de samedi soir au Stade de France en marge de la finale de la Ligue des champions entre Liverpool et le Real Madrid, le gouvernement cherche des responsables. Pour la ministre des Sports Amélie Oudea-Castéra, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et le préfet de police de Paris Didier Lallement, cela ne fait aucun doute : le chaos a principalement été causé par "30 000 à 40 000" supporters de Liverpool détenteurs de faux billets, ou sans ticket, qui se sont rendus aux abords du Stade de France.

Un argument que réfute Pierre Barthélémy, avocat de supporters français, présent à Saint-Denis samedi en qualité d'observateur pour l'association France Supporters Europe (FSE). Invité de Bruce Toussaint sur le plateau de BFM TV ce lundi 30 mai, Pierre Barthélémy a estimé que les justifications du gouvernement résultaient d'une manœuvre politique : "Cette question des faux billets sent le prétexte très opportuniste puisque le premier argument pour expliquer le report du coup d'envoi du match, c’est soi-disant l’arrivée en retard des supporters mais plusieurs d’entre eux ont témoigné qu’ils étaient là depuis 17 heures", lance l'avocat, avant de fustiger le chiffre avancé par les autorités : "

Après, on in... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles