Ligue des champions asiatique: "Ce n'est pas possible", Neymar atterré devant l'état de la pelouse de l'adversaire d'Al-Hilal

Ligue des champions asiatique: "Ce n'est pas possible", Neymar atterré devant l'état de la pelouse de l'adversaire d'Al-Hilal

C'est une vidéo qui a mis le feu au poudre. Publiée dimanche 1er octobre par le compte d'un utilisateur sur le réseau social X (ex-Twitter) et reprise par un autre compte relatant les actualités du championnat saoudien de football, il n'a pas fallu très longtemps pour qu'elle devienne virale.

La pelouse en horrible état du stade Azadi

Dans celle-ci, on peut voir plusieurs hommes s'affairer sur une pelouse, tentant de fixerensemble plusieurs carrés d'herbe sur un terrain qui semble, à première vue, particulièrement abîmé. Il est précisé qu'il s'agit de la pelouse du stade Azadi à Téhéran, la capitale iranienne, celle-là même qui va accueillir, mardi 3 octobre, la rencontre de la deuxième journée de la Ligue des champions asiatique entre le club de Nassaji Mazandaran et celui d'Al-Hilal.

Dans les commentaires de cette vidéo vue plus de 2,5 millions de fois, on peut lire celui de l'un des joueurs concernés par ce match, à savoir un certain... Neymar. L'international brésilien confie toute son incompréhension en écrivant "ce n'est pas possible", même si le smiley rieur semble montrer que l'ancien joueur du PSG est, visiblement, amusé de la situation.

Une eau contaminée à la source du problème ?

Quelques heures plus tard, une autre vidéo faisait son apparition sur le réseau social, montrant le procureur adjoint iranien venu au stade pour préléver un échantillon de la pelouse, pour contrer des soupçons selon lesquels elle aurait été aspergée par une eau contaminée.

Pour l'instant, la rencontre a été maintenue. Lors de la première journée de la C1 asiatique, le 18 septembre dernier, Neymar et ses partenaires s'étaient employés pour égaliser en toute fin de match contre le club ouzbek de Navbahor Namangan à domicile (1-1).

Article original publié sur RMC Sport