Ligue 1: le Sénégalais Boulaye Dia marque son territoire

·4 min de lecture

Déjà auteur d'un triplé il y a deux semaines, Boulaye Dia a encore inscrit deux buts dimanche 8 novembre lors du match nul spectaculaire de son club, Reims, à Lens (4-4). L'attaquant sénégalais est le meilleur buteur de Ligue 1 avec huit réalisations en huit journées, devant le Parisien Kylian Mbappé. Et il attire de plus en plus les regards des recruteurs.

Le paradoxe n'est pas nouveau, mais il a toujours de quoi surprendre un peu. Le Stade de Reims se bat pour son maintien en Ligue 1 en ce début de saison 2020-2021, tandis que son attaquant Boulaye Dia fait la course en tête du classement des buteurs. Le Sénégalais s'était déjà installé sur le trône en compagnie de son compatriote de Metz Ibrahima Niane et du Parisien Kylian Mbappé (6 buts chacun) le 25 octobre, après son triplé inscrit en l'espace d'une heure de jeu à Montpellier (4-0).

Ce 8 novembre, Boulaye Dia est à nouveau au sommet du classement. Et cette fois, il y est seul, avec 8 buts inscrits en autant de matches joués. Le Rémois a encore été brillant lors du match nul obtenu par son club à Lens dimanche (4-4).

Du niveau amateur à meilleur buteur de Ligue 1 en deux ans

Sur le premier de ses deux buts du jour, le n°11 a été un peu aidé par Jean-Louis Leca, le gardien des Sang et Or, auteur d'une faute de main (54e). Sur son deuxième but, en revanche, Boulaye Dia a tout fait en solo, pour une action géniale : à l'entrée de la surface, l'attaquant a passé en revue trois Lensois avant d'aller dribbler Leca et de marquer dans la cage vide (81e). Un vrai but d'attaquant en confiance.

Certes, cela n'a pas suffi à offrir la victoire à Reims, trop friable en défense et dans le temps additionnel. Mais l'international sénégalais, qui a connu sa première cape en amical début octobre contre le Maroc, enchaîne les performances personnelles remarquables. Auteur de la moitié des buts du club champenois, il a la particularité de les avoir tous marqués à l'extérieur.

L'évolution de Boulaye Dia est impressionnante. En 2018, à 21 ans, il jouait au niveau amateur, à Jura Sud Foot, après un parcours atypique et des touches infructueuses avec les centres de formation de l'AS Saint-Etienne et de l'Olympique lyonnais lorsqu'il était adolescent. Convaincant en National 2, l'attaquant a tapé dans l'œil de Reims, promu en Ligue 1 en 2018-2019. Pour sa première saison, Boulaye Dia est apparu peu à peu (18 matches de championnnat, 3 buts). Durant l'exercice 2019-2020 tronqué par le Covid-19, il a monté en régime (24 matches de championnat, 7 buts). Et cet automne, le voilà qui affole les compteurs.

Recruté par un club plus huppé dès cet hiver ?

Il y a quelques semaines, l'avenir de Boulaye Dia était incertain. Son rendement à Reims avait déjà attiré les clubs intéressés par son profil durant le mercato estival. L'Olympique de Marseille s'était renseigné à son sujet. Et le Stade de Reims, conscient de la valeur marchande de son joueur, était prêt à discuter d'un départ. Le club anglais de Brighton était aussi sur les rangs, indique le quotidien L'Équipe, selon lequel les dirigeants rémois attendaient autour de 10 millions d'euros pour accepter un départ.

Finalement, après des tractations jusqu'au dernier jour de la fenêtre de transfert, l'attaquant qui fêtera son 24e anniversaire le 16 novembre est resté. « Je ne suis pas frustré parce que j'avais évoqué la possibilité de rester à Reims (...). Je suis bien ici, je suis prêt à faire une bonne saison », a-t-il confié à la chaîne Téléfoot. Mais si les formations plus huppées reviennent à la charge lors du mercato d'hiver ? Tout sera possible.

Mathieu Lacourt, le directeur général de Reims, l'a confirmé à la chaîne Téléfoot le 6 octobre, juste après la fermeture du mercato d'été : « Dans le cadre de notre projet, il faut être respectueux des bons de sortie que l'on donne aux joueurs. Si un beau projet se présente pour lui en janvier et qu'on s'y retrouve économiquement, il pourra en bénéficier. Maintenant, on serait ravi de pouvoir le conserver toute la saison. » Boulaye Dia dit avoir « envie de rester » mais « ne sait pas de quoi demain sera fait ». S'il continue d'empiler les buts, l'avenir s'annonce sous de beaux jours.