Ligue 1 : Lionel Messi, roi de la soirée, pour sa grande première

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le PSG s'est imposé 2-0 à Reims, dimanche, grâce à un doublé de Kylian Mbappé. La rencontre a été marquée par les premières minutes de l'Argentin aux six Ballons d'or, Lionel Messi, en Ligue 1.

Le Paris Saint-Germain s'est imposé 2-0 à Reims, dimanche 29 août, avec un doublé du Français Kylian Mbappé (15e, 63e), titulaire malgré ses envies de départ. Cette rencontre a été marquée par les premières minutes de Lionel Messi en Ligue 1.

Même s'il n'a pas brillé durant la demi-heure passée sur le terrain, Lionel Messi a été le roi de la soirée à Reims, où il a été adoubé par les supporters pour ses grands débuts sous ses nouvelles couleurs.

Une ovation

À l'annonce des équipes, son nom, prononcé en dernier a été acclamé par presque tout le stade Auguste-Delaune, plein à craquer (20 525 spectateurs) pour l'occasion. Et lorsqu'il s'est rendu sur le banc de touche, où il s'est installé à côté de son compatriote Leandro Paredes, les supporters présents juste derrière ont fait clignoter les flashes pour le photographier ou le filmer.

À la mi-temps, quand il se dirigeait vers le tunnel des vestiaires et qu'il était ovationné par les fans, il leur a adressé un pouce levé et un grand sourire, pour leur plus grand bonheur. Durant la pause, il ne s'est pas échauffé sur la pelouse au contraire des autres joueurs de champ, laissant craindre qu'il pourrait ne pas jouer. Mais à la 58e minute, une clameur a retenti quand "la Pulga" est parti s'échauffer sur le bord du terrain. Et elle s'est nettement amplifiée cinq minutes plus tard lorsqu'il est revenu en courant vers le banc, signe qu'il allait entrer en jeu.

L'Argentin aux six Ballons d'or, dont l'arrivée en France a été officialisée le 10 août, a finalement foulé la pelouse du stade Auguste-Delaune à la 66e minute sous les applaudissements nourris du public, en remplacement du Brésilien Neymar dont c'était le premier match officiel cette saison.

12 points pour le PSG

Pour le voir associé à Neymar, en revanche, il faudra attendre : Messi a remplacé son ancien partenaire au FC Barcelone, revenu dimanche à la compétition après trois semaines d'entraînement, en échangeant une accolade amicale au passage.

Dès que l'attaquant de poche a touché le cuir, des murmures sont descendus des tribunes. Il a d'abord joué en une touche, sans trop porter le ballon. Il a ainsi fallu attendre la 78e minute pour assister à son premier rush balle au pied sous le maillot parisien : après avoir intercepté le ballon, il s'est enfoncé plein axe avant de servir sur sa droite Mbappé, qui s'est infiltré dans la surface et a adressé un centre en retrait en direction de son coéquipier argentin, sans succès.

Les deux stars, qui ont peut-être disputé leur premier et dernier match ensemble si l'international français venait à quitter Paris, se sont beaucoup cherchés sur le terrain et ont souvent tenté de combiner, à l'image d'un nouveau centre en retrait du Français pour l'ancien Barcelonais dans le temps additionnel (90e+2).

Après le coup de sifflet final, les deux joueurs se sont d'ailleurs donné une chaleureuse accolade avant d'aller, avec leurs coéquipiers, remercier les centaines de supporters qui avaient fait le court déplacement et qui se sont beaucoup fait entendre dans l'enceinte rémoise. Plusieurs joueurs champenois ont tenté d'échanger leur maillot avec Messi, mais il a poliment refusé. Il a toutefois accepté de poser pour une photo collector avec la fille du gardien Predrag Rajkovic dans ses bras. C'est cadeau.

Après ce succès à Reims, le PSG reste roi de la L1 avec 12 points engrangés, le maximum, et Angers pour dauphin (10 points).

Avec AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles