Ligue 1: Paris s'offre une balade avant le Mondial

Pour leur dernier match avant la Coupe du monde (20 novembre-18 décembre), le PSG et ses stars, sans doute soucieuses de ne pas se blesser, n'ont pas forcé leur talent mais ont écrasé de faibles Auxerrois (5-0) et sont toujours invaincus cette saison, dimanche lors de la 15e journée de L1.

Pour cet ultime rendez-vous avant le Mondial, la "MNM" (Messi, Neymar, Mbappé) a répondu présent au coup d'envoi mais n'a pas vraiment fait d'étincelles sur la pelouse du Parc des Princes. Au cours d'une partie disputée le plus souvent au petit trot et sans grande intensité, les trois vedettes de la capitale avaient apparemment déjà la tête ailleurs.

L'apathie du trio magique du PSG n'a cependant pas empêché les champions de France de dérouler et de s'offrir une démonstration avant une grosse pause en Ligue 1 jusqu'au prochain match programmé le 28 décembre contre Strasbourg.

L'ouverture du score précoce des Parisiens, signée Kylian Mbappé à la suite d'une belle passe lobée de Lionel Messi relayée par Nuno Mendes (11e), a longtemps anesthésié la rencontre et les attaquants parisiens dans la foulée.

Pas question de prendre le moindre risque pour les futurs mondialistes, alors que se profile dans à peine une semaine le plus grand événement de la planète football. Une problématique encore plus sensible pour Messi et Neymar, qui joueront peut-être leur dernière Coupe du monde au Qatar.

- Retour de Kimpembe -

Si Messi a fait des efforts et a même trouvé le poteau sur une frappe enroulée du gauche (66e), Neymar a évolué sur un rythme de sénateur, s'écroulant au moindre contact et jouant au ralenti, sans aucune intensité, loin de la flamboyance de sa première partie de saison.

Au sein de la "MNM", c'est Mbappé qui s'est montré le plus actif. Outre son but, son douzième en championnat, le prodige de Bondy ne s'est pas caché en multipliant les appels et les courses.

Avant que Paris ne corse l'addition grâce à Carlos Soler (50e), Achraf Hakimi (55e), Renato Sanches (80e) et Hugo Ekitike (84e), ce sont d'ailleurs les Auxerrois qui ont été les plus dangereux devant la cage de Gianluigi Donnarumma avec des tentatives de Mbaye Niang (16e) et de Lassine Sinayoko (21e).

En fin de rencontre, Galtier a donné un peu de temps de jeu à Presnel Kimpembe, touché au tendon d'Achille depuis fin octobre et entré à la 74e minute. Une bonne nouvelle pour l'équipe de France et Didier Deschamps à neuf jours de l'entrée en lice des Bleus au Mondial face à l'Australie, le 22 novembre.

Son arrivée sur la pelouse a coïncidé avec les sorties de Messi et Neymar (74e), pas mécontents pour une fois de quitter le terrain prématurément. La Coupe du monde vaut bien un petit sacrifice.

kn/rbo