Ligue 1 - L'OM arrache le nul à la dernière seconde à Bordeaux

LIGUE 1 – Au terme d’un match haché et pauvre en occasions nettes, l’OM a arraché le nul à Bordeaux à la dernière seconde, dimanche, en clôture de la 13e journée de Ligue 1 (1-1). Grâce à Sanson, les Phocéens poursuivent leur belle série d’invincibilité en Championnat.

Dimitri Payet a totalement loupé son match dimanche à Bordeaux…

 

Après le nul de l’OL face à Montpellier un peu plus tôt dans la journée (0-0), l’OM avait l’occasion de grimper sur le podium en cas de succès à Bordeaux dimanche. C’est raté. Trop faibles techniquement dans la dernière passe à l’image d’un Payet méconnaissable et sorti à la pause, les Marseillais sont toutefois repartis de Gironde avec un point du nul inespéré. Arraché à la dernière seconde grâce au meilleur phocéen de la partie – Morgan Sanson -, ce point permet à l’OM de poursuivre sa belle série d’invincibilité en L1 (8 matches).


Unique buteur bordelais d’un match haché et pauvre en occasions nettes, De Préville avait ouvert le score à la 3e minute, profitant d’une relance catastrophique de Zambo pour prendre de vitesse la défense olympienne et enrouler parfaitement du droit. L’ancien Lillois – si prolifique l’an dernier (14 buts) – inscrivait là son premier but de la saison.

Invaincus à l’extérieur depuis la 4e journée, les Phocéens passaient tout proche du KO en seconde période et profitaient finalement de la maladresse de Sankharé (64e, 85e) pour reprendre confiance. Mitroglou mangeait la feuille à la 90e minute, avant que Sanson ne surgisse dans la surface pour placer un tir du gauche imparable et replonger les Bordelais dans la crise, avec ce 6e match sans succès.


Les tops et les flops
Mordants dans les duels, les Bordelais ont battu ce dimanche un record d’invincibilité face à l’OM (33 matches de rang à domicile sans revers). De Préville s’est refait une santé, Malcom et Kamano ont fait le job et Toulalan a été impressionnant derrière. Côté OM, Thauvin et Sanson ont été très bons, et Payet et Mitroglou très mauvais.


Et pour finir on n’a pas aimé
La première période de Payet. Le meneur de jeu olympien a raté un nombre incalculable de passes et s’est fait sortir à la mi-temps. Certes, il revenait de blessure mais ce manque de justesse technique est indigne de son statut de joueur le plus cher de l’effectif (29 millions).


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages