Ligue 1 - L'OL s'impose à Marseille et revient dans la course au podium

LIGUE 1 – Au terme d’un Olympico très spectaculaire qui s’est malheureusement fini sur une bagarre générale de plusieurs minutes, l’OM s’est incliné dimanche en fin de match face à Lyon au Vélodrome (2-3), en clôture de la 30e journée. Les Gones reviennent à 2 points des Phocéens.

Houssem Aouar a donné l’avantage à Lyon dimanche soir… (REUTERS/Philippe Laurenson)

 

Présent ce dimanche soir au Vélodrome, Bafé Gomis a pu s’apercevoir que les chocs entre l’OM et l’OL étaient toujours aussi chauds et spectaculaires. Ce 96e Olympico de l’histoire est même devenu bouillant lorsqu’une bagarre générale de plusieurs minutes a éclaté entre les joueurs juste après le coup de sifflet final. Des images surréalistes qui ne feront pas oublier que le show a été au rendez-vous sur le terrain pendant 90 minutes.



C’est Rolando, tout heureux d’avoir été rappelé cette semaine en sélection portugaise, qui a ouvert le score de près, tel un renard des surfaces, suite à un coup franc de Payet et une remise parfaite de Rami (31e). Juste avant la pause, les Gones ont égalisé sur un but casquette : un csc signé Rami (42e). Une égalisation plutôt méritée puisque Mandanda avait sauvé la mise à deux reprises face à Traoré (28e) puis Cornet (40e).


LE FILM DU MATCH

En seconde période, Aouar n’a rien demandé à personne pour donner l’avantage aux Lyonnais, d’un enroulé parfait du gauche à l’entrée de la surface. Après avoir compté une nouvelle fois sur Mandanda face à Traoré (70e), l’OM a réussi à arracher l’égalisation, via une tête lobée du supersub Mitroglou (84e). Avant de craquer sur une tête, lobée elle aussi, signé Memphis Depay. Un but précieux pour l’OL, qui n’a désormais plus que deux points de retard sur les Marseillais (3es). La bande à Garcia n’aura battu aucune équipe du Top 4 cette saison.


Les tops et les flops
L’homme du match se nomme Mandanda. Actuellement en grande forme, le portier olympien a signé 3 arrêts de très grande classe et se rapproche de plus en plus d’une place de titulaire chez les Bleus. Mention bien également pour Mitroglou et Sanson, décisifs en 2e période. Flop en revanche pour Germain, Payet et Thauvin. Le premier ne se crée jamais d’occasion et cela devient vraiment problématique. Les deux autres ne sont jamais décisifs dans les grands rendez-vous et cela ne surprend malheureusement plus personne. A Lyon, Aouar et Traoré ont été très bons. Idem pour Rafael, au four et au moulin. En revanche, on n’a pas vu Mariano Diaz… jusqu’à sa passe décisive pour Memphis.




En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages