Ligue 1: Karl Toko Ekambi, atout de l’Olympique lyonnais

·3 min de lecture

L’Olympique Lyonnais, actuellement troisième du Championnat de Ligue 1, qui se déplace à Nice samedi 19 décembre, devrait encore une fois s’appuyer sur l’international camerounais Karl Toko Ekambi, l’homme en forme du moment chez les Gones.

En août dernier, Karl Toko Ekambi pouvait avoir des regrets après avoir raté deux duels face à Manuel Neuer en demi-finale de la Ligue des champions. Face au Bayern Munich, le Camerounais aurait pu marquer l’histoire de l’OL, au lieu de cela, il a du faire face aux critiques.

Une place dans le trident offensif de Rudi Garcia

« Je trouve que c'était trop poussé, notamment envers moi, d'ailleurs. Quand c'est moi, les occasions loupées, c'est moi qui ai eu des ratés. C'est l'OL qui a vendangé, et quand c'est le PSG, c'est Neuer qui a été grandiose, regrettait-il dans les colonnes de L’Équipe. Je suis même heureux que ça tombe sur moi, parce que les commentaires qui ont été faits peuvent déstabiliser un joueur. Alors que moi, je m'en fous. Donc oui, je suis très heureux que ce soit tombé sur moi, parce que je sais passer à autre chose ». Depuis, le Prix RFI Marc-Vivien Foé 2018, passé entre autres par le Paris FC, Angers et Villarreal a retrouvé la grinta.

Invaincu depuis 12 journées, l'OL est désormais porté par l'efficacité de Karl Toko Ekambi. À 28 ans, il a été directement impliqué sur les sept derniers buts lyonnais en L1. Avant la dernière confrontation face à Brest (2-2), l'ancien attaquant du FC Sochaux en Ligue 2 a inscrit trois buts et délivré quatre passes décisives lors des trois derniers matches, et a gagné sa place dans le trident offensif de Rudi Garcia. Son association avec Memphis Depay et Tino Kadewere fait des merveilles.

Vitesse et sens du but

Parisien de naissance, Toko Ekambi a découvert la Ligue 1 à 24 ans, après un parcours atypique. « Quand je suis arrivé au PFC (2011), je me suis dit que ça pouvait être typiquement le joueur passé entre les mailles du filet. Comme il n'a pas joué tout de suite (seulement en octobre), je voyais dans son regard ses interrogations. C'était un gars avec une bonne éducation, il ne s'est jamais plaint, n'a jamais baissé les bras et avait faim. Il possédait la vitesse et le sens du but », a témoigné dans L’Équipe Alain Mboma, son entraîneur au PFC, son premier club pro.

Lors de sa deuxième année avec Angers, Karl Toko Ekambi avait marqué les esprits avec 17 buts et 6 passes décisives. Pourtant, il lui a fallu de la patience pour retrouver le chemin des filets en 2020.

Recruté en janvier par l’OL, l’international camerounais a d’abord signé deux buts lors de ses trois premières apparitions. Ensuite, il est resté muet pendant huit mois, soit dix-huit rencontres consécutives. La délivrance est arrivée le 18 octobre à Strasbourg (2-3) avec un doublé. Début décembre, il est impliqué sur les trois buts de son équipe face à Reims (1 but et 2 passes décisives). Karl Toko Ekambi est le meilleur buteur lyonnais, ex-aequo avec Memphis Depay.

L’OL, actuellement troisième du Championnat de France se déplace à Nice pour la 16e journée samedi 19 décembre. Une nouvelle occasion pour Karl Toko Ekambi de soigner ses statistiques.