Ligue 1 : une enquête ouverte après des banderoles à caractère homophobe à Montpellier

© Pascal GUYOT / AFP

Une enquête a été ouverte lundi par le parquet de Montpellier au lendemain de banderoles à caractère homophobe brandies par des ultras du club de football de la ville lors d'un match de Ligue 1 , des messages dénoncés notamment par la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra . Cette enquête a été ouverte pour "injures publiques à raison de l'orientation sexuelle", "introduction, détention et usage de fusée ou d'artifice dans une enceinte sportive" et "jet de projectile présentant un danger pour la sécurité des personnes", a indiqué à la mi-journée le parquet de Montpellier dans un communiqué.

Les auteurs doivent être "sanctionnés", prône la ministre des Sports

Dans la matinée, la ministre des Sports avait exprimé sur Twitter sa condamnation "la plus ferme de ces images, de ces mots, de ces actes homophobes qui doivent disparaître des enceintes du football et du sport". "Leurs auteurs doivent être identifiés, sanctionnés et tenus durablement à l'écart des stades", avait ajouté Amélie Oudéa-Castéra, en reproduisant des photos prises au stade de la Mosson au début de la rencontre de la 19e journée de Ligue 1 entre le MHSC et le FC Nantes.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

...
Lire la suite sur Europe1