Ligue 1 : l’OM dénonce « un déchaînement de violence injustifiable »

Source AFP
·1 min de lecture
Les murs du centre d'entraînement de l'Olympique de Marseillle, La Commanderie.
Les murs du centre d'entraînement de l'Olympique de Marseillle, La Commanderie.

La rencontre de Ligue 1 opposant Marseille à Rennes, initialement prévue samedi à 21 heures, a été reportée sine die après des échauffourées survenues dans la journée au centre d'entraînement de l'OM, a annoncé la Ligue de football professionnel (LFP) à trois heures du match. La date de reprogrammation de la rencontre n'a pas été arrêtée par la Ligue.

Les faits ont eu lieu en début d'après-midi. Arrivés en cortège derrière une immense banderole sur laquelle on pouvait lire « Cassez-vous » et portant des drapeaux « Dirigeants dehors », quelque 300 supporteurs se sont massés devant les grilles du centre d'entraînement de La Commanderie et ont immédiatement allumé pétards, feux d'artifice et fumigènes. Ils en ont lancé un grand nombre au-delà des murs d'enceinte et trois arbres plantés juste à l'entrée du centre ont fini calcinés. En passant par le côté droit du site, par des champs appartenant à une communauté religieuse, une partie de ces supporteurs sont ensuite entrés dans l'enceinte du centre « y compris dans le bâtiment du groupe professionnel », selon l'OM.

« C'est la sidération pour nous tous, salariés, staff, joueurs. On ne s'attendait pas à voir toute cette horde sauvage arriver et tout détruire. Je crois qu'on a aussi évité le pire. Ce que j'ai vu fait peur, très peur. Un drame aurait pu se produire », a déclaré dans la soirée le président du club marseillais, Jacques-Henri Eyraud, interrogé par Canal+.

Des « plaintes seront déposées »

« Malgré l'inter [...] Lire la suite