L'IGPN saisie après la diffusion d'une vidéo montrant une personne gazée par des policiers

(photo d'illustration)  - AFP
(photo d'illustration) - AFP

C'est une vidéo qui a été beaucoup partagée sur les réseaux sociaux. On y voit une personne sur le trottoir d'une rue de Bourget (Seine-Saint-Denis). Une voiture de police s'arrête et recule pour être à sa hauteur puis, un policier à l'intérieur du véhicule gaze cette personne, sans raison visible ou apparente. La voiture de police redémarre ensuite, et s'éloigne en empruntant une rue en sens interdit, laissant l'homme seul crier sur le trottoir.

La vidéo a été prise depuis un immeuble voisin et publiée sur Twitter. Face aux indignations sur les réseaux sociaux, la préfecture de police de Paris a annoncé ce vendredi que l'IGPN était saisie.

Les policiers, une fois identifiés, "feront l'objet d'une suspension"

"Le Préfet de police saisit immédiatement l'IGPN pour diligenter une enquête sur des faits d'usage de gaz lacrymogène par un équipage de police, portés à sa connaissance par une vidéo parue sur les réseaux sociaux", écrit la préfecture.

Cette dernière précise également que "les fonctionnaires une fois identifiés feront l'objet d'une suspension".

Contacté par l'AFP, le procureur de la République de Bobigny, Eric Mathais, a indiqué avoir saisi l'IGPN dans le cadre d'une enquête pénale ouverte pour "violences avec arme par personne dépositaire de l'autorité publique".

"De tels agissements de la part des forces de police sont intolérables", a réagi la députée (LFI) de Seine-Saint-Denis Raquel Garrido dans un tweet. Selon elle, les faits se seraient déroulés dans la nuit de jeudi à vendredi, et impliquent un homme "dans une situation de vulnérabilité puisque sans domicile fixe".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles