Ligo et Virgo auraient détecté un trou noir propulsé par des ondes gravitationnelles

Alors que le LHC bat son record d’énergie et se prépare à repousser encore plus loin nos limites de la connaissance de l’infiniment petit, d’autres machines géantes produites par le cerveau collectif de la noosphère repoussent notre connaissance de l’infiniment grand grâce à l’essor de l’astronomie gravitationnelle.

Dans le précédent article ci-dessous, Futura avait expliqué que l’astrophysicien Vijay Varma et ses collègues étaient arrivés à la conclusion que les détecteurs d’ondes gravitationnelles Ligo et Virgo devaient être capables de mettre en évidence des trous noirs formés par la fusion de deux trous noirs stellaires qui se retrouveraient propulsés en réponse à cet événement par une émission dirigée de ces ondes, emportant de la quantité de mouvement, tout comme le produisent des gaz éjectés par une fusée.

Aujourd’hui, en poste à l'Institut Max-Planck de physique gravitationnelle à Potsdam, en Allemagne, Vijay Varma pense avoir confirmé ce scénario avec des collègues, comme les chercheurs l’expliquent dans un article publié dans Physical Review Letters et en accès libre sur arXiv.


Une présentation de la découverte des ondes gravitationnelles. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en allemand devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © Max Planck Institute for Gravitational Physics

Une des clés de l'énigme des trous noirs intermédiaires ?

Les astrophysiciens relativistes ont analysé le signal de l’onde gravitationnelle arrivé sur Terre le 29 janvier 2020 et provenant donc de la source GW200129. Il est conforme à celui que l’on peut simuler sur un superordinateur avec un trou noir produit par la fusion d’un trou noir binaire et qui serait catapulté hors de son lieu de naissance à la vitesse de 5 millions de kilomètres par heure.

Le traitement de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles