LIGNE ROUGE - Affaire Jubillar: le suspect numéro un

·2 min de lecture
Delphine et Cédric Jubillar lors de leur mariage. - BFMTV
Delphine et Cédric Jubillar lors de leur mariage. - BFMTV

Le 15 décembre 2020 à quelques jours de Noël, la France s'était émue de la disparition de Delphine Jubillar à Cagnac-les-Mines, près d'Albi, quelques semaines après la condamnation de Jonathann Daval, pour le meurtre de sa femme qu'il avait longtemps nié, en jouant le rôle du mari éploré.

Vendredi, Cédric Jubillar a été mis en examen et écroué, six mois après la disparition de son épouse, Delphine Jubillar, une infirmière de 33 ans originaire du Tarn et mère de deux enfants. L'homme, qui avait signalé sa disparition aux gendarmes, a été mis en examen pour "homicide volontaire par conjoint et vient d'être placé sous mandat de dépôt.

Des proches du couple, qui était en instance de divorce, racontent à BFMTV leurs souvenirs de Delphine et Cédric Jubillar.

"Jamais un mot plus haut que l'autre" de la part de Delphine

"Elle ne s'est jamais mise en colère. Jamais un mot plus haut que l'autre", se souvient Béatrice, amie et collègue de Delphine Jubillar pendant 10 ans au sein du service gériatrie de l'hôpital d'Albi. "Elle adorait son travail (...) C'était une maman formidable, c'était quelqu'un qui aimait et adorait ses enfants, qui aurait tout fait pour ses enfants: elle faisait des gâteaux etc. Ses enfants, c'était sa vie...".

Un proche de la famille décrit également une jeune femme stable, de confiance: "ce n'est pas une personne qui peut péter une douille... C'est une personne qui est nette dans sa tête", confie cette personne, pour qui Delphine Jubillar "n'aurait pas pu partir d'elle-même".

Delphine et Cédric, "c'était le jour et la nuit", insiste Béatrice: "Delphine était très souriante, très chaleureuse, c'était quelqu'un qui aurait donné sa chemise... lui, il faut qu'il se montre. Arriver à son mariage avec une Ferrari, sachant que vous faites un mariage avec 25 personnes..."

Cédric Jubillar, "un provocateur"

L'ancienne collègue de Delphine raconte aussi que Cédric n'hésitait pas à rabaisser son épouse en public, notamment lors de repas qu'ils avaient pu organiser. "De toute façon la nuit, les infirmières ça dort", avait tendance à lancer l'époux, laissant entendre que sa femme "ne foutait rien", selon le dires de Béatrice.

Ce caractère bien trempé, l'un de ses anciens collègues avait régulièrement dû y faire face. Contacté par téléphone par BFMTV, cet homme qui a travaillé avec lui pendant plusieurs années sur des chantiers décrit un homme qui a "de la répartie, du caractère". Selon lui, Cédric Jubillar est "un provocateur", mais aussi un homme capable de s'arranger avec la vérité. Parfois, "il me disait qu'il était là à ce moment-là alors que je savais qu'il n'était pas là..."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles