"Les lieux de culte sont des cibles potentiels": pour Noël, une sécurité renforcée dans les églises

Esther Paolini avec AFP
·2 min de lecture
Église à Paris décembre 2020 - Image d'illustration - BFMTV
Église à Paris décembre 2020 - Image d'illustration - BFMTV

En plus de la crise sanitaire, les lieux de culte sont toujours sous vigilance pour une menace attentat à son maximum. Pour ce jour de Noël, comme la veille, le dispositif de sécurité a été renforcé aux abords des églises. L'objectif? Rassurer les paroissiens et imposer une présence "dissuasive".

"Une présence protectrice et bienveillante"

Dans un télégramme envoyé aux préfets et que BFMTV a pu consulter, Gérald Darmanin avait demandé de "renforcer significativement la surveillance des lieux de cultes et des offices".

S'appuyant sur les forces de l'opération Sentinelle, le ministère de l'Intérieur avait demandé de prendre connaissance des horaires des cérémonies pour mettre en place des renforts adéquats.

À Gif-sur-Yvette, en Essonne, des gendarmes étaient mobilisés jeudi, comme ce vendredi, pour assurer la sécurité de l'église de Chevry.

"Les lieux de culte sont des cibles potentiels pour des terroristes, rappelle à BFMTV le lieutenant Arnaud Plisson. Il est nécessaire d'assurer une présence dissuasive, protectrice et bienveillante en même temps pour les pratiquants."

"Les gens n'ont pas peur"

Les paroissiens sont unanimes: la présence des forces de l'ordre les rassure.

"On fête Noël en sécurité grâce à eux", témoigne un paroissien. "Le contexte est un peu particulier, ça nous rassure tous dans ces temps bizarres", ajoute une seconde. "On ne sait jamais sur quoi on va tomber, c'est toujours sécurisant", affirme une autre croyante.

Les catholiques ont tous encore en tête l'attentat de la basilique de Nice, le 29 octobre dernier, dans lequel trois paroissiens avaient été sauvagement tués. Pour Noël, la Basilique Notre-Dame-de-l'Assomption est illuminée depuis plusieurs jours. Les fidèles ont répondu présents pour la messe de Noël.

"Cette basilique a été récemment frappée, ça me tenait à cœur d'être là, de montrer notre soutien à la communauté niçoise. Il y a eu beaucoup d'émotion, notamment dans l'homélie du prêtre", a témoigné un paroissien.

"Que les lieux de culte soient sécurisés au moment de Noël c'est important", juge le père Guy de Lachaux à Gif-sur-Yvette. Car ce sont des moments difficiles. Mais les gens n'ont pas peur", insiste-t-il.

Article original publié sur BFMTV.com