"Un lieu qui a tant souffert": la référence de Macron aux gilets jaunes à l'Arc de Triomphe

·1 min de lecture
Le chef de l'État s'est exprimé ce jeudi à l'occasion de l'inauguration de l'œuvre de Christo - BFMTV
Le chef de l'État s'est exprimé ce jeudi à l'occasion de l'inauguration de l'œuvre de Christo - BFMTV

Un souvenir qu'il garde bien en mémoire. Présent place Charles-de-Gaulle à Paris pour inaugurer l'Arc de Triomphe empaqueté de l'artiste Christo, Emmanuel Macron a brièvement évoqué les violences et les dégradations qui avaient eu lieu au pied du monument à la fin de l'année 2018, en pleine crise des gilets jaunes.

"Vous avez porté le projet pour un lieu qui a tant souffert à la fin de l'année 2018", a déclaré le président devant les équipes qui ont emballé l'Arc de Triomphe en l'espace de quelques jours, "on a tous ces images de sauvagerie qui a ravagé ce lieu et qui nous avaient tous heurté".

Le chef de l'État estime par conséquent que les personnes qui ont contribué à l'oeuvre artistique ont "réparé" mais aussi "porté ce projet pour qu'on réinvente l'Arc de Triomphe qui est un lieu absolument unique et qui n'est pas qu'un lieu d'art mais un lieu de mémoire, d'histoire, un lieu militaire".

L'empaquetage visible jusqu'à début octobre

Le 1er décembre 2018, l'Arc de Triomphe a été saccagé au cours d'une manifestation du mouvement des gilets jaunes. Pris d'assaut par des manifestants, l'édifice avait notamment été couvert de tags, des portes à l'intérieur du bâtiment avaient été dégradées et des pillages avaient été relevés par les forces de l'ordre.

Fruit de plusieurs semaines de travail, l'empaquetage de ce haut lieu des commémorations françaises a nécessité 25.000 m2 de tissu recyclé argent bleuté, maintenu par 3000 mètres de corde rouge. Il durera jusqu'au 3 octobre.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles