Non-lieu pour Taha Bouhafs dans l'affaire de la sortie perturbée d'Emmanuel Macron au théâtre des Bouffes du Nord

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Le journaliste et militant Taha Bouhafs, suspecté d'avoir incité des manifestants à investir en janvier 2020 le théâtre des Bouffes du Nord à ParisEmmanuel Macron assistait à une représentation, a été mis hors de cause par la juge d'instruction. Dans une ordonnance, signée jeudi 18 mars et dont l'AFP a eu connaissance vendredi, la juge d'instruction a ordonné un non-lieu dans ce dossier, conformément aux réquisitions, le 21 janvier, du parquet de Paris.

Le vendredi 17 janvier 2020, au 44e jour de grève contre la réforme des retraites, le chef de l'État assiste en compagnie de son épouse Brigitte Macron à une représentation au théâtre parisien des Bouffes du Nord de La Mouche, de Christian Hecq et Valérie Lesort. Taha Bouhafs, connu pour sa couverture en images des conflits sociaux et par son engagement militant, est présent dans la salle.

Macron exfiltré au sous-sol

A 20h58, le journaliste tweete une courte vidéo et ce message : "Je suis actuellement au théâtre des Bouffes du Nord 3 rangées derrière le président de la République. Des militants sont quelque part dans le coin et appellent tout le monde à rappliquer. Quelque chose se prépare... la soirée risque d'être mouvementée". Vers 22 heures, une trentaine de manifestants pénètrent dans le théâtre et perturbent la représentation avant d'être repoussés par les forces de l'ordre.

Dans une ambiance "très tendue", selon les rapports de police, Emmanuel Macron est placé en sécurité au sous-sol. D'après l'ordonnance, c'est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi