Liens entre le RN et la Russie: Julien Bayou saisit la justice de soupçons de financement illégal

Liens entre le RN et la Russie: Julien Bayou saisit la justice de soupçons de financement illégal
Julien Bayou et Marine Le Pen - BFMTV
Julien Bayou et Marine Le Pen - BFMTV

Jordan Bardella a beau en avoir "un peu assez de cette petite musique", il va devoir s’habituer à ce que l’on parle des liens de son parti avec la Russie de Vladimir Poutine. Selon nos informations, le député EELV Julien Bayou a effectué, ce mercredi, un signalement au parquet de Paris afin que la justice ouvre une enquête sur les soupçons de financement illégal du Rassemblement national venu de Russie.

Pour ce faire, le parlementaire écologiste s’appuie notamment sur les propos lâchés, le 18 septembre dernier au micro de LCI, par Jean Maurice Ripert, ancien ambassadeur de France à Moscou entre 2013 et 2017.

"Quand j’étais [en poste], personne n’ignorait qu’un certain nombre d’hommes et de femmes politiques français, d’un certain bord, venaient et ne repartaient pas les mains vides. Il ne faut pas se raconter d’histoire, tout le monde le sait", expliquait-il alors.

Un signalement de six pages

Si, ce jour-là, le diplomate n’a pas souhaité en dire davantage, Julien Bayou fait le lien avec les soupçons d’un financement illégal russe qui empoisonnent la vie du Rassemblement National depuis plusieurs années déjà. Dans son signalement de six pages effectué au titre de l’article 40 du code de procédure pénale et que BFMTV a pu consulter, il mentionne ainsi le prêt contracté en 2014 par le parti dirigé alors par Marine Le Pen, auprès d’une banque russe.

Toujours débiteur d’une somme de 8.149.030 euros au 31 décembre 2020, selon les chiffres les plus récents publiés par la Commission nationale des comptes de campagne, le Rassemblement national a obtenu un rééchelonnement de sa dette jusqu’en 2028, grâce à un accord devant la justice russe.

"La question d’une intervention du pouvoir russe pour faciliter {cet accord] se pose", écrit ainsi Julien Bayou.

"En tout état de cause, cette situation crée un véritable déséquilibre entre les partis devant rembourser leurs échéances rapidement, conformément à la loi française et ceux qui doivent se ‘soumettre’ aux arbitrages d’une décision de justice russe bien plus favorable … et inféodée au Kremlin", poursuit le député EELV.

Un lien avec des prises de position favorables?

Car pour Julien Bayou, ces "contreparties financières" pourraient bien expliquer les prises de position favorables à la Russie des principaux dirigeants du Rassemblement National. Il cite ainsi la proposition de résolution de Thierry Mariani invitant le gouvernement à ne pas renouveler les sanctions économiques imposées à la Fédération de Russie, les quatre voyages effectués à Moscou par Marine Le Pen entre 2011 et 2017 et le fait que Philippe Olivier, haut cadre du RN et beau-frère de l’ancienne présidente, "a assisté avec sa femme à la finale de la Coupe du monde de football, sans que l’on sache s’il a payé ses places ou bénéficié d’un cadeau (…) non déclaré".

Reste à savoir si le parquet de Paris ou le parquet national financier voudront se saisir de ce signalement et ouvrir une enquête. A toutes fins utiles, Julien Bayou a également décidé d’en envoyer une copie à la Haute autorité pour la transparence de la vie politique (HATVP).

Article original publié sur BFMTV.com