Les liens d'Elon Musk «avec d'autres pays méritent d'être examinés», estime Biden

© REUTERS - TOM BRENNER

Le récent rachat de Twitter par Elon Musk représente-t-il une menace pour la sécurité nationale américaine ? La question a été posée à Joe Biden lors d'une conférence de presse mercredi à la Maison Blanche. Le président américain a répondu que certains des soutiens financiers du milliardaire méritent que l'on se penche dessus.

Les mots sont choisis avec soin, mais Joe Biden ne fuit pas la question. « Je pense que la coopération d'Elon Musk et/ou les relations techniques avec d'autres pays, méritent d'être examinés », a répondu mercredi 9 novembre le président américain lors d'une conférence de presse.

► À écouter aussi : Quel avenir pour Twitter sous la houlette d'Elon Musk?

La question posée au président américain concernait l'implication du prince saoudien Al-Walid bin Talal dans le rachat de Twitter par le patron du constructeur automobile Tesla. Le prince a apporté au fonds d'investissement créé à cet effet les 35 millions d'actions qu'il détenait dans le réseau social, devenant ainsi le deuxième actionnaire du groupe après Elon Musk.

Les Saoudiens ont-ils intérêt à peser sur la politique américaine ? À ce stade, Joe Biden ne se prononce pas, mais selon lui, la question mérite d'être examinée. Qu'Elon Musk « fasse ou non quelque chose d'inapproprié, et je ne sous-entends pas que c'est le cas, cela mérite d'être examiné, c'est la seule chose que je peux en dire ».

(avec AFP)


Lire la suite sur RFI