Un lien de parenté avec le chef amérindien Sitting Bull confirmé grâce à une innovation génétique

·1 min de lecture

Pour la première fois, la technologie génétique a permis de corroborer un lien de parenté entre un personnage historique et un descendant vivant, en l'occurrence entre le célèbre chef amérindien Sitting Bull et un homme qui affirmait être son arrière-petit-fils.

Grâce à une nouvelle technique qui permet d'obtenir des informations génétiques à partir d'un échantillon minuscule voire fragmenté d'ADN ancien, un lien de parenté entre le célèbre chef amérindien Sitting Bull et un descendant vivant a pu être établi. Cette technique a été développée par une équipe de scientifiques menée par le Pr. Eske Willerslev de l'université de Cambridge au Royaume-Uni, et du Centre de géogénétique de la fondation Lundbeck au Danemark. Leurs résultats ont été publiés mercredi dans la revue .

Des études précédentes, fondées sur des échantillons génétiques anciens, s'étaient attelées à trouver des correspondances en utilisant des marqueurs génétiques sexuels, notamment trouvés dans le chromosome Y, l'un des deux gonosomes (ou chromosomes sexuels) des mammifères. Pour rappel, les mâles possèdent un chromosome Y et un chromosome X, et les femelles présentent deux chromosomes X. Ernie LaPointe, 73 ans, affirme être le descendant de Sitting Bull du côté maternel, a déclaré le Pr. Willerslev à l'AFP, empêchant l'utilisation de ces techniques.

Avec ses collègues chercheurs, le Pr. Willerslev a trouvé en revanche un moyen de chercher de l'ADN "autosomal", soit non-marqué sexuellement. Ils ont ainsi localisé une petite quantité d'ADN autosomal dans un échantillon de cheveux de Sitting Bull avant de développer une méthode de calcul informatique pour la comparer avec l'ADN d'Ernie LaPointe. "En se basant sur cela, nous pouvons estimer le lien de parenté avec Sitting Bull," a affirmé le Pr. Willerslev, ajoutant : "Nous sommes certains à 100%" qu'Ernie LaPointe est l'arrière-petit-fils de Sitting Bull."

Le chef amérindien Sitting Bull, de son vrai nom Tatanka-Iyotanka (1831-1890) ici en 1885, dans un portrait fourni par la National Portrait Gallery de Washington (National Portrait Gallery, Smithsonian Institution/AFP - Handout)
Le chef amérindien Sitting Bull, de son vrai nom Tatanka-Iyotanka (1831-1890) ici en 1885, dans un portrait fourni par la National Portrait Gallery de Washington (National Portrait Gallery, Smithsonian Institution/AFP - Handout)

Le chef amérindien Sitting Bull, de son vrai nom Tatanka-Iyotanka (1831-1890) ici en 1885, dans un portrait fourni par la National Portrait Gallery de Washington (National Portrait Gallery, Smithsonian Institution/AFP - Handout)

Relocaliser les restes de son ancêtre

"Au fil des ans, beaucoup de personnes ont tenté de remettre en question la relation que me[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles