Un lien entre thrombose veineuse et vaccin AstraZeneca confirmé par un responsable de l'EMA

·1 min de lecture

Dans une interview au quotidien italien Il Messaggero publiée mardi 6 avril, le responsable de la stratégie sur les vaccins de l'EMA a indiqué que l'autorité européenne allait bientôt reconnaître un lien entre l'injection du produit d'AstraZeneca et la formation de caillots sanguins.

Le risque se précise. Dans une interview au quotidien italien Il Messaggero publiée ce mardi 6 avril, un responsable de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a confirmé un " lien " entre le vaccin AstraZeneca et des cas de thromboses veineuses. Ces formations de caillots sanguins ont été signalées chez plusieurs dizaines de bénéficiaires de ce produit, dans les jours suivant leur injection. Ces anomalies ont notamment touché le cerveau de patients dans une fréquence supérieure à celle observée d’ordinaire : " Parmi les personnes vaccinées, il y a un nombre de cas de thromboses cérébrales chez les personnes jeunes supérieur à ce à quoi nous nous attendrions ", indique en ce sens Marco Cavaleri, responsable de la stratégie sur les vaccins à l’EMA, auprès du Messaggero. En France, plusieurs cas de décès des suites d’une thrombose ont été rapportés chez des personnes vaccinées avec AstraZeneca, sans que la responsabilité du vaccin ne soit établie. Jusqu’à présent, l’EMA affirmait " [qu’]aucun lien causal avec le vaccin [n’était] prouvé ", même s’il était " possible ". C’est-à-dire qu’un risque accru de thrombose causé par le produit n’était pas démontré à ce stade. Dans sa déclaration...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi