Licenciements

Libération.fr

Le tribunal de commerce de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a prononcé la liquidation de l’enseigne de vêtements à bas prix Mim. La fin de l’espoir pour les salariés qui espéraient reprendre leur entreprise en coopérative, victimes d’un manque de visibilité symbolique. La mesure entraînera la fermeture des 162 boutiques Mim et la suppression de 791 postes en CDI. Seuls 287 salariés garderont leur travail : leurs 71 boutiques seront reprises par un tandem formé par le groupe suisse Tally Weijl et le français Etam, dont le plan de reprise partielle avait été validé le 28 mars par le même tribunal de Bobigny. Photo Michaël Gharbi



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Départ en Syrie d’une mineure : l’Etat condamné
Attentat déjoué Cinq arrestations dans l’entourage des suspects de Marseille
Chômage en forte hausse, CDI aussi : les derniers chiffres sous Hollande
3
Jean-Luc Mélenchon, un silence écrasant

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages