Libye : Seulement deux femmes sur les plus de 90 candidats à la présidentielle

·1 min de lecture

GUERRE POUR UN FAUTEUIL - L’élection du chef de l'Etat est prévue le 24 décembre. Mais dans un contexte sécuritaire toujours fragile, des doutes subsistent sur le respect du calendrier électoral

S’ils veulent lire tous les programmes, les électeurs vont devoir prendre leur mal en patience. L’Autorité électorale en Libye a annoncé lundi la clôture des candidatures pour la présidentielle de décembre après avoir reçu, selon les médias, les dossiers de plus de 90 candidats. Mais, si la liste est très longue, seulement deux femmes en font partie.

La Haute commission nationale électorale (HNEC) doit annoncer ce mardi le nombre définitif des candidats ayant déposé leur dossier avant de publier sous douzaine les noms de ceux dont les candidatures ont été acceptées après avoir examiné leur dossier et répondu à d’éventuels recours.

Candidature de Seif al-Islam Kadhafi

Parmi les candidats les plus en vue figurent notamment Seif al-Islam Kadhafi, fils de l’ancien dictateur Mouammar Kadhafi, le maréchal Khalifa Haftar, qui contrôle de facto l’est et une partie du sud libyen, l’influent ex-ministre de l’Intérieur, Fathi Bachagha, et le chef du gouvernement intérimaire, Abdelhamid Dbeibah. Laila Ben Khalifa, 46 ans, présidente et fondatrice du parti le Mouvement National, et Hounayda Al-Mahdi, chercheuse en sciences sociales, sont les deux seules femmes candidates.

Pour l’élection du chef de l'Etat prévue le 24 décembre, l(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Le pape appelle à intervenir dans la crise des migrants en Libye
L’Egypte utilise des renseignements français pour cibler des trafiquants, selon une enquête
Libye : Le Parlement accorde une aide de 10.000 dollars pour chaque famille du pays

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles