Publicité

Libye: des représentants du camp de l'est menacent de quitter un comité préparant la réconciliation nationale

En Libye, pays en crise et divisé depuis la première guerre civile de 2011, des représentants du camp de l’est menacent de quitter un Comité national chargé de préparer une grande Conférence inclusive de réconciliation. En cause : leurs griefs envers celui qui dirige ce Comité national, Abdullah al-Lafi.

Cela fait de longs mois que le Comité de haut niveau de l'Union africaine sur la Libye multiplie les efforts, en vue de l'organisation de la conférence nationale inclusive pour la réconciliation libyenne.

Ce comité présidé par le chef de l'État congolais, Denis Sassou-Nguesso, a arrêté une date pour cette conférence qui se tiendrait à Syrte, le 28 avril prochain.

Un comité national composé des représentants de l'est, de l'ouest et du sud libyen est chargé de la préparer. Elle est menée par le vice-président du Conseil présidentiel Abdullah al-Lafi.

Un différend entre les représentants de l’est libyen et le président de ce comité pourrait cependant menacer ce processus de réconciliation.

Les treize membres qui représentent le camp de l'est libyen au sein du comité national chargé de préparer la Conférence inclusive de la réconciliation menacent en effet de se retirer.

Une situation qui pourrait entraver les efforts de l'Union africaine pour apaiser la situation libyenne avant l'organisation des élections.

À lire aussiCrise libyenne: le représentant spécial de l'ONU a rencontré le maréchal Haftar et son Premier ministre


Lire la suite sur RFI